Draymond Green énervé par le : « Je ne serai jamais un de ces gars » de Kevin Durant

Draymond Green énervé par le : « Je ne serai jamais un de ces gars » de Kevin Durant

Invité du Woj Pod avec Bob Myers, Draymond Green a expliqué qu’au moment de sa suspension par l’équipe après son altercation avec Kevin Durant en novembre dernier, il s’est questionné sur la position de la franchise par rapport à lui.

« Dans ma tête j’ai commencé à me dire : ‘Wow, il se retourne contre moi’, genre ‘wow ok, mais n’est-ce pas le gars que je connais depuis toutes ces années ? Est-ce qu’il est en train de se retourner contre moi ?’. J’ai commencé à me dire tout ça et puis tout le monde a commencé à dire : ‘Oh mon dieu, les Warriors se sont rangés du côté de Kevin Durant’. Ça a été le plus difficile pour moi, parce que beaucoup de gens ne me comprennent pas. Mais Bob oui. » Draymond Green

Pas loin d’un an plus tard, la page est définitivement tournée, surtout que Durant a fait ses valises pour Brooklyn.

« Myers : – Où tu en es aujourd’hui par rapport à ça ? Je ne sais même pas.

Green : – J’accepte simplement le fait que j’avais tort. Une fois que j’ai pu dépasser mon entêtement et accepter le fait que j’avais tort, j’ai pu passer à autre chose. J’ai perdu sa confiance (celle de Durant, ndlr). Comment je la récupère ? Non pas seulement pour qu’on puisse gagner un titre ou des matchs… mais j’appréciais vraiment ce gars, c’est vraiment mon frère. Donc ne pas savoir ce qui allait suivre dans notre relation me gênait. Bon et Steve (Kerr) m’ont dit : ‘Tu dois t’excuser auprès de Kevin’ avant que je ne sois suspendu. Et j’ai dit : ‘Non, je ne vais pas m’excuser parce que vous me demandez de m’excuser, non’. Et je ne l’ai pas fait. Je ne l’ai jamais fait avant de régler ça avec moi-même. Pas par rapport aux matchs, mais parce que mon frère était blessé, qu’il n’avait plus le même visage. Comment régler ça ? C’est ça qui me gênait le plus. »

En septembre, le double MVP des Finales avait déclaré qu’il n’avait jamais eu le sentiment d’être « l’un des leurs » en référence aux piliers des Warriors que sont Stephen Curry, Klay Thompson et Green.

« Ce qui m’a le plus dérangé ce n’est pas le fait que Kevin était énervé, que les gens disaient que j’avais tort, qu’on ait perdu tel match et encore moins que Kevin ait décidé de partir. Ce qui m’a le plus dérangé c’est quand Kevin dit dans les médias : ‘Je ne faisais pas partie de ça’. Ou : ‘J’étais différent de ces gars’. Là je me dis non, il était l’un de nous, et ça m’énerve. » Draymond Green

via ESPN

Leave a Reply