Ambiance playoffs entre Celtics et Sixers; « Sans ça, on aurait perdu »; « L’attaque n’est pas encore au niveau de la défense »

Ambiance playoffs entre Celtics et Sixers; « Sans ça, on aurait perdu »; « L’attaque n’est pas encore au niveau de la défense »

Pour la première fois depuis 2013, les Sixers ont remporté leur ‘season opener’ cette nuit, 107-93 contre les Celtics. Dans un Wells Fargo Center aux allures de playoffs, l’équipe n’a rentré que 24.1% de ses 3-points (7/29) et commis 34 des 63 fautes du match en plus d’avoir perdu 5 ballons de plus que ses adversaires (15).

« Je pense que ça venait simplement de la nervosité liée au fait que ce soit le premier match de la saison. Tout le monde est excité de jouer, d’être là. C’est très différent quand les lumières s’allument et que tout le monde regarde. » Ben Simmons

Mais l’équipe a limité ses adversaires à 36.7%, complètement dominé le rebond (avantage 62-41) et tous les joueurs du cinq majeur ont terminé à au moins 10 points : Ben Simmons, leader avec 24 points à 11/16 aux tirs (tous dans la peinture), 8 rebonds et 9 passes en 35 minutes de jeu, Joel Embiid avec 15 points à 5/14, 13 rebonds, 3 passes, 3 contres, 3 interceptions, Josh Richardson avec 17 points à 4/12, 6 rebonds, 2 passes et 2 contres, Al Horford avec 16 points à 5/13, 2 rebonds et 3 passes et Tobias Harris avec 15 points à 6/11, 15 rebonds et 4 passes devant les 20 422 spectateurs.

« Je suis content de ce que l’équipe a fait ce soir. Tout le monde a été solide en défense, on est resté ensemble et tout le monde jouait physique dans la raquette (avantage 58-44 aux points inscrits à l’intérieur pour Philly, ndlr). » Ben Simmons
« Sans ça (la défense), on aurait perdu. C’était une guerre d’usure et on a joué aussi physique qu’on a pu. Si on n’avait pas défendu comme ça, le résultat aurait été différent. » Brett Brown

Pour son premier match avec Boston, Kemba Walker, principalement défendu par Richardson, a été limité à 12 points à 4/18. Les Celtics se sont aussi tiré une belle balle dans le pied avec leur 20/34 aux lancers-francs (58.8%).

Passés devant 49-48 à la mi-temps après avoir compté jusqu’à 8 points de retard, les hommes de Brett Brown ont eu une petite frayeur en début de 3ème lorsque Embiid a pris le coude de Jaylen Brown dans le visage sur une tentative de layup. Tombé, le big man qui ne s’est pas exprimé après le match a ensuite été examiné dans le vestiaire avant de revenir pour ce qui s’est avéré être heureusement une simple coupure.

« Selon moi, l’attaque n’est pas encore au niveau de la défense. Je m’attends à ce qu’on défende bien. Si la défense peut tenir le fort, j’attends de l’attaque qu’elle rattrape son retard et qu’on mette plus de tirs. » Brett Brown

Philly a démarré le 3ème quart sur un 13-3 (62-50) sur un shoot de Harris mais les Celtics ont recollé à 68-65 sur un shoot de leur meilleur marqueur Gordon Hayward (25 points) avant qu’Embiid ne marque 5 points d’affilée puis que Richardson ajoute à cela un panier pour donner 9 points d’avance à Philadelphie avant le dernier quart, remporté 30-25.

Leave a Reply