Furkan Korkmaz : « Je ne pensais pas que je serai complètement ouvert comme ça; Le plus gros shoot de ma carrière »

Furkan Korkmaz : « Je ne pensais pas que je serai complètement ouvert comme ça; Le plus gros shoot de ma carrière »

Les Blazers en tête 128-129 grâce à un 3-points d’Anfernee Simmons, trouvé par Damian Lillard et alors que Ben Simmons avait égalisé quelques instants plus tôt avec un 2/2 aux lancers-francs, Furkan Korkmaz a climatisé le Moda Center à 0.4 seconde du buzzer : servi parfaitement par l’Australien (il était tout seul), il a planté derrière la ligne, ne laissant quasiment aucune chance à ses adversaires. Des adversaires encore menés de 21 points à 5’04 de la fin du 3ème quart-temps.

« Je ne pensais pas que je serai complètement ouvert comme ça. Je pensais qu’Al Horford allait poser un bon pick et que j’allais pouvoir shooter ensuite […] On a travaillé là-dessus à l’entraînement. Je savais que si j’étais ouvert j’aurais le tir. » Furkan Korkmaz

« Dès que j’ai vu Furk ouvert – je crois qu’il a été très surpris de l’être – je lui ai fait confiance pour mettre ce tir. » Ben Simmons

Al Horford a effectivement posé un bon pick, sur Lillard, au moment de la remise en jeu. Le meneur s’est retrouvé en retard et le Turc a pu tranquillement armé son tir.

« Après avoir rentré ce tir, je me suis dit : ‘Comment est-ce que je suis censé me sentir ?’. Je ne savais pas quoi faire. C’était probablement, non c’était le plus gros shoot de ma carrière. C’était incroyable. » Furkan Korkmaz
Pour la première fois depuis la saison 2000-01, les Sixers – sans Joel Embiid, suspendu – sont à 5-0 pour débuter leur saison. À l’époque, ils avaient remporté leur 10 premiers matchs avant de disputer les Finales NBA. L’équipe n’avait qui plus est plus gagné contre Portland depuis novembre 2017, et sur le parquet depuis janvier 2014. En plus des gros matchs d’Horford (25 points à 12/24, 5 rebonds, 7 passes 2 contres) Simmons (18 points à 7/16, 11 rebonds, 8 passes) et Tobias Harris (23 points à 10/15, 7 rebonds, 3 passes), Philadelphie a aussi été porté par les bons apports de Raul Neto (4 points en 6 minutes) ou encore James Ennis (7 points et 7 rebonds) en sortie de banc, en plus de Korkmaz (11 points à 4/9, 3 rebonds, 2 passes, 2 contres).
« Tout le monde a réussi de gros paniers. Ça montre la profondeur qu’on a dans l’effectif. Tout le monde a joué un rôle ce soir. Sans les rebonds captés et les petites détails sur certaines actions de notre second unit, nous n’aurions pas gagné. » Ben Simmons

Le banc de Philadelphie a dominé 43-35, et les Sixers ont aussi eu l’avantage aux points marqués dans la peinture (84-80).

via The Inquirer

Leave a Reply