Du progrès en défense chez les Rockets; James Harden : « On était trop soft »

Du progrès en défense chez les Rockets; James Harden : « On était trop soft »

Passé à rien d’un triple-double avec 42 points (9/19 à 3-points), 10 rebonds et 9 passes, James Harden a aussi passé Scottie Pippen sur la liste des meilleurs scoreurs de l’histoire (58ème place), mais c’est surtout l’effort défensif de son équipe qui l’a fait sourire après un match remporté 117-94 (record de points encaissés pour les Rockets cette saison)  à Chicago samedi soir.

« On parle, on est agressif, on va chercher les ballons. Sur nos premiers matchs, on était trop soft. On doit faire en sorte que nos adversaires nous sentent plus en défense. » James Harden

Jusqu’au 3 novembre, seuls les Warriors avaient un pire defensive rating (points encaissés pour 100 possessions par match) que les Rockets (116.2). Mais depuis, Houston a remporté 3 matchs en 3 rencontres et son defensive rating est passé à 97.5, le 3ème de la ligue (depuis le 4 novembre) derrière les Denver Nuggets et les Los Angeles Lakers.

« On a mis l’accent là-dessus : essayer de tenir nos adversaires sous les 100 points. On sait qu’on marquera 100 points quoi qu’il arrive, donc si on peut tenir les équipes à 24 point et moins par quart-temps, on aura déjà une bonne chance de gagner. » P.J. Tucker

Chicago a terminé son match à 4/32 à 3-points soit 12.5%, le 6ème pire pourcentage de l’histoire sur un match NBA pour au moins 30 tirs tentés. Houston a fait la différence dan un 3ème quart-temps dominé 36-18.

« Une question d’effort, tout simplement. Pour gagner dans cette ligue, il faut défendre. Il n’y a pas de repos, vous devez défendre tous les soirs contre certaines des meilleures équipes. » Russell Westbrook

Sur la saison, les Rockets (6V-3D) restent 23èmes de la ligue en defensive efficiency (110.1) mais au moins, il y a du progrès.

« C’est mieux, beaucoup mieux, et on les a aussi tenus sous les 100 points tout en perdant 22 ballons (15 en 1ère mi-temps), ce qui est difficile à faire. On a bien communiqué, bien switché, fait les bons choix. La présence de Clint (Capela, 16 points à 7/10, 20 rebonds, 4 contres) sous le cercle en protection aide beaucoup. C’était son meilleur match de la saison. Il a gêné beaucoup de tirs, contré beaucoup de tirs, Danuel House a lui intercepté 6 ballons… C’est mieux globalement. » Mike D’Antoni

via ESPN

Leave a Reply