Steve Kerr : « Grâce à Michael Jordan, j’ai compris qu’il ne fallait pas avoir peur de rater »

Steve Kerr : « Grâce à Michael Jordan, j’ai compris qu’il ne fallait pas avoir peur de rater »

Quand Steve Kerr arrive aux Chicago Bulls en 1993, le meneur n’est alors qu’un joueur de complément baladé d’équipe en équipe (trois en cinq ans). Mais aux côtés de Michael Jordan et Phil Jackson, celui qui sera ensuite coach des Warriors a trouvé sa place et remporté trois titres consécutifs.

« Si je n’étais pas allé aux Bulls, je n’aurais été qu’un autre gars à être allé en NBA. Et ça aurait été génial. Je ne pensais pas que c’était possible, mais aller aux Bulls a braqué les projecteurs sur moi et toute l’équipe, et nous a mis en position de jouer des matchs importants. Dans ces rencontres, on est testé comme jamais, et c’est là où j’ai vraiment appris des choses. » Steve Kerr.

Lors de ses six saisons chez les Bulls, Kerr a participé au total à 78 rencontres de playoffs, mais il a surtout côtoyé Jordan, et il en a tiré de nombreuses leçons.

« Ce que j’ai appris de Jordan, c’est qu’il ne faut jamais hésiter. Jamais. Il ne faut pas s’inquiéter de si on rate, et toute ma vie je me suis inquiété à propos de ça. Je ne voulais pas être le gars qui avait loupé le tir à la fin du match. Et ça a été le cas jusqu’à que je vienne aux Bulls. J’avais peur d’être ce gars, et je me suis rendu compte que Michael prenait tous ces tirs et qu’il en manquait la moitié. Il loupait, puis allait dans le vestiaire et ce n’était pas grave. Le match suivant, deux jours après, il reprenait le même tir. Et ça a eu beaucoup d’impact sur moi. J’ai compris que je devais passer outre ma peur de rater et y aller quand même. » Steve Kerr.

Kerr tourne en carrière à 6 points, 1,2 rebond et 1,8 passe décisive par match.

Via NBC Sports.

Leave a Reply