Steve Kerr : « C’est presque impossible de gagner dans cette ligue quand tu ne peux pas faire 3 stops de suite »

Steve Kerr : « C’est presque impossible de gagner dans cette ligue quand tu ne peux pas faire 3 stops de suite »

2 victoires pour 10 défaites, c’est le triste bilan des Warriors en ce début de saison, leur pire entame depuis 1999-2000. Le gros souci, c’est toujours la défense et cette nuit face aux Lakers ils ont pris 120 points. En première mi-temps les Lakers ont pris 46 shoots et n’en ont manqué que 17 et ont pris 8 rebonds offensifs sur ces shoots. Les Warriors n’ont donc fait que 9 stops en 24 minutes.

« C’est presque impossible de gagner dans cette ligue quand tu ne peux pas faire 3 stops de suite. Nous parlons de ça depuis des années ici, enchaîner les stops. Ca a été un mantra. Honnêtement je ne suis pas certain que nous ayons fait ça une fois ce soir. » Steve Kerr

Dans un match joué sur un rythme assez faible (98.5 possessions), les Lakers ont eu un offesnive ration de 121.2 points/100 possessions, et ce malgré leurs 19 ballons perdus.

« C’est presque impossible de gagner dans cette ligue quand tu ne peux pas faire 3 stops de suite. Nous parlons de ça depuis des années ici, enchaîner les stops. Ca a été un mantra. Honnêtement je ne suis pas certain que nous ayons fait ça une fois ce soir. » Steve Kerr

À l’heure actuelle les Warriors ont un defensive rating de 117.2 points/100 possessions, ce qui serait le pire de l’histoire NBA

« Tu ne peux pas mettre ton emprise sur un match, tu ne peux pas le contrôler, tu ne peux pas jouer au rythme que tu souhaites. Tu es toujours sur les talons. Si tu es toujours sur les talons et que tu ne peux pas faire un stop, tu ne peux pas gagner. » Draymond Green

Et quand en plus l’attaque ne fonctionne pas à plein régime, cela fait la première série de 5 défaites de l’équipe depuis février 2013. Dans une ligue où il y a peu de temps entre les matchs, compliqué de trouver du temps pour s’entraîner et bosser et Steve Kerr essaie donc de profiter des moindres moments pour le faire. Hier matin, les Warriors ont fait plus qu’un shootaround du côté d’UCLA.

« J’aurais qualifié ça d’entraînement de training camp pour l’équipe de l’an passé. Nous avons fait des exercices défensifs, nous y sommes allés à fond, revu les couvertures sur pick & roll. Nous avons un peu changé notre routine cette année pour faire en sorte que les gars rattrapent leur retard. » Steve Kerr

Le genre d’entraînement dont Draymond Green n’a pas vraiment besoin.

« Oui c’était fou. J’étais là. ‘Ok, c’est intéressant.’ Mais il faut leur enseigner les choses. Il n’y a pas des tonnes d’entrainement, donc il faut leur apprendre sur le tas. » Green

Via The Athletic

Leave a Reply