Jerry West : « Des gars sont venus me demander comment on a récupéré Paul George et Kawhi Leonard »

Jerry West : « Des gars sont venus me demander comment on a récupéré Paul George et Kawhi Leonard »

Les Los Angeles Clippers font un très bon début de saison pour le moment avec sept victoires pour quatre défaites. Et encore, Kawhi Leonard a manqué quelques matchs et Paul George a été bloqué à l’infirmerie suite à ses opérations aux deux épaules. Pour le moment les deux n’ont pas encore joué ensemble

« C’est très compliqué de voir quelle équipe nous sommes parce que pendant le training camp, Kawhi ne pouvait pas se donner à fond et ne faisait pas trop les entrainements avec contacts. Pour Paul George, on pouvait juste rester dans le coin et admirer sa manière de shooter. Ensuite, la saison a commencé et Doc a tenté plein de choses. Ajouter un gars du calibre de Paul, et plus important encore avec Kawhi qui sera en pleine forme, ça sera une année excitante pour les fans de basket, et pas seulement ceux du sud de la Californie. Les Lakers ont deux stars, et nous aussi. De ce que je vois, notre équipe est presque en mode camp d’entrainement, et on commence tout juste à arriver au moment où on pourra voir à quoi ressemble cette équipe. Mais je pense que tout le monde est optimiste sur le fait qu’on peut être une très bonne équipe. J’espère qu’on progressera tout au long de la saison. Si on a la chance d’être bien placé pour les playoffs, on sera très dangereux. » Jerry West.

Le dirigeant est d’ailleurs revenu sur le transfert de Paul George, qui a permis de faire signer Kawhi Leonard.

« Pour commencer, j’ai mon mot à dire, mais je ne dirige pas l’équipe. C’est Lawrence Frank qui gère l’équipe. Évidemment, je suis au courant de la communication qui se déroulait entre les membres du front office et Kawhi Leonard. Plus important, je connaissais les joueurs avec qui il a demandé à jouer, et si on pouvait en rapatrier un. J’avais le sentiment qu’il nous avait envoyé un message, il faudra lui demander, mais il avait montré que si on parvenait à recruter un des gars avec qui il voulait jouer, alors ça aurait un impact sur sa décision. Notre front office a travaillé très dur et le deal pour Paul George a été signé, ce qui a permis de ramener Kawhi. On a abandonné beaucoup de choses pour lui (les Clippers ont eu Paul George en se séparant de Shai Gilgeous-Alexander, Danilo Gallinari et une brouette de first pick).Quand vous avez deux joueurs dans leur prime, et vraiment, ils entrent dans leur prime, c’est fun. Et je parle de joueurs qui sont bons de deux côtés du terrain. Je crois que c’était un vendredi que le trade a été annoncé et j’étais à Las Vegas. Des gars de la ligue qui regardaient la Summer League avec moi sont venus me voir et m’ont demandé comment on avait fait pour récupérer les deux. La réponse est simple, Lawrence Frank a dû beaucoup travailler, comme Michael Winger, notre staff… Et ça a aussi demandé à Steve Ballmer (le proprio des Clippers) de prendre les devants. C’est comme ça que ça s’est fait. Mais vraiment, il a fallu beaucoup de travail dans les coulisses. Le crédit va à notre front office et à l’obstination de Steve Ballmer, qui veut le meilleur du meilleur pour cette ville. Et nous avons le meilleur du meilleur. Kawhi et Paul, si vous les côtoyez vous vous rendez compte que c’est vraiment un plaisir d’être avec eux. Vraiment. On ne voit pas deux joueurs avec ce talent des deux côtés du terrain. Ils font partie de l’élite. Comme j’ai dit, ce qui est intéressant c’est qu’ils ont deux personnalités différentes, mais également très similaires. Ils ne font rien pour attirer l’attention. Ils jouent juste. Quand vous avez deux gars qui défendent comme eux et qui peuvent scorer comme eux, il y a des jours où un des deux ne sera pas au top, mais ils vont quand même trouver d’autres moyens de contribuer en défense. Lors de la victoire face à Portland (une victoire 107 à 101), il y a eu un parfait exemple. Kawhi a vraiment eu du mal à rentrer des tirs au début du match (9 points lors des trois premiers quarts) avant d’en mettre mettre 18 dans le dernier. C’est le joueur qui a mis le plus de points dans le dernier quart l’année dernière. Et ça montre qu’il a une volonté que n’ont pas les autres joueurs et Paul George est pareil. Pour un coach et une organisation, c’est vraiment cool d’avoir deux gars comme ça. » Jerry West.

Via The Athletic.

Leave a Reply