LeBron James force l’admiration de son coach : « Zéro ballon perdu, 12 passes… Are you kidding me ? »

LeBron James force l’admiration de son coach : « Zéro ballon perdu, 12 passes… Are you kidding me ? »

Avec leur victoire 122-101 sur les Hawks au Staples Center dimanche soir, les Lakers ont joué au niveau où on les attend désormais : un premier de conférence Ouest. Leur bilan, le meilleur depuis 2010-11, est désormais de 11 victoires pour 2 défaites.

Dans ce match, pas moins de 7 joueurs ont terminé à au moins 10 points pour les Angelinos, mais on retiendra surtout la performance de LeBron James devant Kobe Bryant, assis courtside pour l’occasion : 33 points à 13/21 (6/10 à 3-points), 7 rebonds, 12 passes (11ème double-double de la saison pour lui) et pas un seul ballon perdu en 33 minutes de jeu.

« Il joue à un niveau extraordinairement élevé, il domine. Ses efforts en défense se sont vraiment propagés à tout le groupe. Tout le groupe s’est investi dans le fait de dominer en défense. On l’a vu dans le 1er quart-temps dans la façon dont nous avons contrôlé le match dès l’entame. Sa sélection de tirs, sa prise de décision, zéro ballon perdu, 12 passes décisives… are you kidding me (vous plaisantez ?) ? » Frank Vogel

Parmi ses coéquipiers à au moins 17 points, un Anthony Davis discret en attaque (14 points) mais bien présent de l’autre côté du terrain avec 5 des 14 contres de son équipe sur le match. En face Trae Young a signé 31 points mais a aussi perdu 8 des 17 ballons perdus de son équipe, limitée à 43% aux tirs et 8/28 à 3-points là où les Lakers ont terminé à 52.8% et 15/35.

« C’est difficile quand les shoots ne rentrent pas. Il faut saluer ce qu’ils ont fait. C’est une des meilleures équipes défensives de la ligue. On doit faire mieux, travailler sur notre jeu et essayer d’être plus malins contre des défenses comme ça. Ils ont contré beaucoup de tirs, mis beaucoup de gros shoots. Beaucoup de choses ne sont pas allées dans notre sens. C’est comme ça depuis le début de saison. On prend beaucoup de retard et on doit se battre tellement fort pour revenir qu’on n’a plus d’énergie ensuite. » Trae Young

via ESPN

Leave a Reply