Les Clippers font étalage de leur impressionnante force de frappe; Kawhi Leonard : « Nous pouvons être une équipe spéciale »

Les Clippers font étalage de leur impressionnante force de frappe; Kawhi Leonard : « Nous pouvons être une équipe spéciale »

150-125, 73 points du banc, les Los Angeles Clippers ont encore fait un festival cette nuit face aux Wizards, une des pires défenses de la ligue. Ils avaient déjà planté 150 points face aux Hawks et ils ont montré encore une fois qu’ils ne possédaient pas que des armes défensives, mais aussi une puissance de frappe impressionnante en attaque sous l’impulsion de leurs deux superstars Kawhi Leonard (34 points à 14/21 en 26 minutes) et Paul George (31 points à 10/21 dont 4/10 à 3-pts en 30 minutes). Après un match catastrophique face aux Spurs, Paul George, a réglé la mire.

« Ce sont ces nouvelles épaules. C’est un grand shooteur. Il prend des shoots de loin en mouvement et il le fait avec un super équilibre. » Doc Rivers

Les Wizards n’ont jamais pu ne serait-ce que les ralentir un peu, encaissant 82 points en première mi-temps ! À 5 points du record de franchise. À la pause il y avait déjà 25 points d’écart.

« Nous avons démarré la rencontre en étant un peu plus agressifs. Nous avons été très efficaces en attaque. Très souvent les shoots que nous avons pris étaient ceux que nous voulions prendre. » Lou Williams

« Nous avons attaqué le cercle. J’avais trouvé que face à San Antonio nous nous étions un peu trop installés. Quand nous attaquons le cercle et que nous allons dans la raquette, nous sommes clairement très bons. » Doc Rivers

« Leurs athlètes sont longs, secs et puissants, puis ils ont un état d’esprit défensif. Par-dessus ça, ils peuvent scorer. Ils en profitent. » Scott Brooks

Le plus difficile pour les adversaires c’est qu’en plus lorsque la second unit rentre, il y encore de sacrées armes : Lou Williams et Montrezl Harrell. Cette nuit ils ont signé respectivement 22 et 23 points. Le banc a planté 73 points contre 39 à celui des Wizards. C’était le jour et la nuit avec le match face à San Antonio.

« Nous avons trois gars qui tournaient à 20 points par match lors de leurs 3 dernières saisons, puis vous avez Montrezl qui est en train de s’imposer et il tourne lui aussi à près de 20 points par match. Nous venons de différentes équipes où nous étions habitués à avoir le ballon entre les mains. Quand vous associes tous ces joueurs, il faut se mettre un peu à l’écart parfois durant le match. Je pense que c’est juste une progression naturelle, il faut construire cette alchimie de façon à ce que tout le monde soit sur la même longueur d’onde. » Lou Will

Quand tout roule et que les shoots rentrent, ce qui était le cas cette nuit avec 55.3% aux tirs dont un 14/32 à 3-pts, les Clippers sont un rouleau compresseur difficile à stopper. Et ce n’est que le début de saison.

« Je pense que ça va encore prendre du temps à apprendre à nous connaître. Nous avons encore des hauts et des bas, quelques fois l’attaque stagne, ou alors nous prenons des shoots rapides sans avoir fait bouger le ballon. Mais nous pouvons être une équipe spéciale »

« Nous sommes vraiment bons quand ça prend. De temps en temps vous voyez des aperçus où les gars sont sur la même longueur d’onde. » Lou Will

« Sans limites, vraiment. » Montrezl Harrell

Doc Rivers pense notamment que la défense peut encore énormément progresser.

« Nous sommes bien plus loin d’être excellents défensivement à l’heure actuelle que nous ne le sommes offensivement. Et c’est un domaine où nous devons continuer de progresser. » Rivers

Via LA Times

Leave a Reply