Quel tanking ? Kerr : « On a progressé en fait »; Green : « Je ne suis pas quelqu’un qui va baisser ses minutes pour ça »

Quel tanking ? Kerr : « On a progressé en fait »; Green : « Je ne suis pas quelqu’un qui va baisser ses minutes pour ça »

Les Warriors n’étaient pas si loin de décrocher leur 5ème victoire en 21 matchs à Orlando hier mais le money time a eu raison d’eux. À égalité 85 partout avec le Magic à 5 minutes de la fin, ils se sont inclinés de 4 points, 100-96. Leur bilan dans les matchs serrés cette saison est désormais d’une seule victoire pour 8 défaites (32 points d’écart cumulés sur 28 minutes dites clutchs)

« On a progressé en fait. Si vous regardez ces deux dernières semaines, depuis le match contre Oklahoma City (25 novembre, défaite 100-97, ndlr), je vois beaucoup de positif dans notre exécution de fin de match. » Steve Kerr

Abonnés à la 1ère place de la conférence Ouest ces dernières années, l’équipe est dernière de NBA avec un bilan de 4-17.  Les deux équipes qui s’en rapprochent le plus se trouvent à l’Est : Atlanta (4-16) et New York (4-16).

« C’est un équilibre entre continuer à se battre, à progresser – ce qu’ils ont fait – et ne pas accepter d’être à 4-17. Tu ne peux pas te contenter de ‘victoires morales’ toute l’année. On doit continuer à se battre, à nous améliorer, à faire des résultats. Je suis confiant dans le fait que ces résultats vont commencer à venir parce qu’on a beaucoup progressé ces dernières semaines. C’est un super expérience pour nos jeunes, et pour nos joueurs plus âgés, c’est une première expérience en tant que leaders aussi. Donc beaucoup de personnes peuvent profiter de cette situation mais c’est naze d’être à 4-17 et on doit commencer à gagner des matchs. » Steve Kerr

Draymond Green, dont le temps de jeu est limité (24, 19 et 23 minutes sur ses 3 matchs) depuis son retour d’une blessure au talon droit, ne jouera pas ce soir à Atlanta (back-to-back), par précaution. Rien à voir selon le premier concerné avec le sujet qu’on ne peut plus éviter à l’heure actuelle quand il est question des Warriors : le tanking.

« Je ne suis pas quelqu’un qui va jouer baisser ses minutes par rapport à la nature de la saison. Si je réduis mes minutes, c’est pour mon talon. Pour être sûr que ce ne soit pas quelque chose qui revienne par la suite. C’est une inflammation. Je ne peux pas mieux l’expliquer que ça, une inflammation. » Draymond Green

Le champion NBA 2015, 2017 et 2018 pourra en attendant continuer à servir d’assistant-coach au staff.

« Draymond a toujours été notre joueur le plus vocal durant les sessions vidéos. Mais cette année encore plus. Parfois ça m’arrive de simplement lui demander de commenter une action pour que les autres puissent l’entendre de sa bouche et il arrive aussi qu’il observe quelque chose que je n’avais pas vu. » Steve Kerr

via The AthleticNBA

Leave a Reply