Malade, Anthony Davis impressionne; LeBron James : « Il est le défenseur de l’année et il l’a encore montré; Un match monstrueux »

Malade, Anthony Davis impressionne; LeBron James : « Il est le défenseur de l’année et il l’a encore montré; Un match monstrueux »

Malgré des symptômes grippaux, Anthony Davis était bien présent cette nuit pour le déplacement des Lakers à Denver, et il a fait sentir sa présence. S’il a eu besoin d’une injection intraveineuse à la pause, il a semblé en forme et les Nuggets ont vécu une soirée difficile à cause de lui, notamment Nikola Jokic, limité à 13 points à 4/12, 5 rebonds, 8 passes et 5 ballons perdus.

« J’ai juste essayé de me battre. De faire tout ce que je pouvais pour aider cette équipe à gagner. J’avais le sentiment de pouvoir jouer, et j’ai pu contribuer autant que possible et nous permettre de gagner. » Davis

L’intérieur a multiplié les stops importants en défense face à Jokic, mais aussi Jamal Murray, contre qui il s’est souvent retrouvé suite à des switchs sur les écrans.

« Il se sentait vaseux lors des deux derniers jours. Il a joué et il a fait une performance de défenseur de l’année. Il a défendu sur leurs deux meilleurs joueurs, Jokic en individuel, puis face à Jamal Murray en pénétration et il a fait action défensive après action défensive. Il a été énorme. Qu’il joue malgré le fait d’être malade et faire ce genre de performance, c’est quelque chose de spécial. » Frank Vogel

« Il fait ça depuis le début de la saison. Il joue malgré les blessures, quand il est malade comme ce soir. Il est le défenseur de l’année et il l’a montré ce soir encore une fois en jouant en 1-contre-1 contre le Joker au poste. Quand il y avait des changements sur les écrans, il s’est occupé de Jamal Murray et a défendu en 1-contre-1 face à un arrière. Il a fait stop après stop. Un match monstrueux. » LeBron James

Offensivement il a démarré lentement puisqu’il a dû attendre le milieu du second quart pour scorer. Derrière il a enchaîné et termine meilleur scoreur avec 25 points à 9/18.

« Le fait que je sois malade n’a pas joué un rôle là-dedans. J’essayais de jouer juste. De ne pas forcer quoi que ce soit. Je pense que les shoots que j’ai eus étaient de bons shoots. Mais je réfléchissais un peu trop. Pas parce que j’étais malade, mais en raison de la façon dont nous jouions. Puis j’ai essayé d’être agressif du second au dernier quart. J’essayais de mettre mon équipe dans le rythme, d’obtenir à mes coéquipiers des bonnes positions et pour moi aussi. Donc le fait que je sois malade n’a pas vraiment joué un grand rôle comme je le pensais, surtout en altitude à Denver. » Davis

Une nouvelle grosse performance qui conforter la place Davis parmi les favoris pour le titre de MVP et de défenseur de l’année selon Rajon Rondo

« Je pense que c’est juste un état d’esprit. Tu te bats malgré le fait d’être malade. Surtout en altitude, ça peut être un peu difficile, mais il est là pour une raison. C’est un joueur super-élite, si ce n’est le meilleur joueur de basket à l’heure actuelle. Donc je ne suis pas surpris qu’il ait bien joué ce soir. Il oblige les adversaires à faire des prises à deux chaque soir. Il shoote à 3-pts désormais. Il crée pour ses coéquipiers. C’est un grand leader sur et en dehors du terrain. Je l’ai pour le titre de MVP et de Défenseur de l’année. » Rondo

Via ESPN

Leave a Reply