Mark Cuban : « Le play-in pour les derniers sports en playoffs crée un intérêt qu’il n’y aurait pas eu autrement »

Mark Cuban : « Le play-in pour les derniers sports en playoffs crée un intérêt qu’il n’y aurait pas eu autrement »

Mark Cuban n’est pas du genre à manier la langue de bois et il est donc un client qu’apprécient beaucoup les journalistes. On ne l’avait pas encore trop entendu sur les réformes du calendrier dont on parle beaucoup depuis deux semaines, mais il s’est confié au Dallas Morning News. On parle d’une saison à 78 rencontres, d’un tournoi de mi-saison, d’un tournoi pour les dernières places en playoffs ou encore de ne plus tenir compte des conférences à partir des demi-finales.

« Le play-in pour les derniers sports en playoffs crée un intérêt qu’il n’y aurait pas eu autrement. Mais à part ça, je ne suis pas un très grand fan du tournoi de mi-saison. Je crois plus dans le « choisi un trophée et essaye de le remporter' » Cuban

Ce tournoi de mi-saison est sans doute celui qui a le plus de détracteurs. Beaucoup d’en voient pas l’intérêt, car si c’est dans la culture en Europe dans de nombreux sports, aux Etats-Unis et dans les sports majeurs ce n’est pas le cas.

« En Europe il y a des opportunités géographiques. C’est juste différent. » Cuban

Une réforme en faveur de laquelle il voterait sans hésiter par contre, c’est celle de la suppression des conférences à partir des demi-finales.

« Je ne suis pas du tout opposé à ça et je ne l’ai jamais été. Juste 1-4, 2-3, en espérant avoir le meilleur matchup à la fin. Pour moi c’est un plus. Pour les deux dernières séries les voyages ne posent presque pas souci, donc je serais vraiment en faveur de ça. » Cuban
Et pour le moment si la ligue discute de ces propositions, à l’heure actuelle les propriétaires n’ont pas trop eu leur mot à dire et on ne leur a pas demandé leur avis.

« Je l’apprends si c’est le cas. Je ne sais pas. Il est possible que nous regardions juste des options et ensuite nous voterons. » Cuban

Leave a Reply