Avec un immense Devin Booker et un Ricky Rubio clutch, les Suns s’en sortent en prolongation et s’accrochent aux playoffs

Avec un immense Devin Booker et un Ricky Rubio clutch, les Suns s’en sortent en prolongation et s’accrochent aux playoffs

Les Suns de Phoenix s’accrochent aux playoffs avec leur 10ème victoire de la saison, décrochée en prolongation à New Orleans sur le score de 139-132. Avec 10 victoires et 11 défaites, ils pointent en 8ème position à l’Ouest alors que les Pelicans, sur 7 défaites de suite, sont eux avant-derniers avec 6 succès et 16 revers

Devin Booker est l’homme du match, intenable avec 44 points à 13/24 dont 5/11 à 3-pts, 8 rebonds et 9 passes, bien aidé par les 20 points de Frank Kaminsky, les 18 de Cam Johnson et Ricky Rubio, clutch (15 points, 6 rebonds et 15 passes). Parmi les clés de la rencontre, il y a les 19 rebonds offensifs pris par Phoenix, 13 de plus que les Pelicans, ce qui permet de compenser leurs 46.7% alors que les locaux shootent au-dessus des 50%. Ces derniers perdent également 23 ballons. Le 5 majeur a pourtant été performant offensivement avec les 5 joueurs à au moins 17 points, dont 26 à 7/11 pour JJ Redick, 23 à 10/18 pour Jrue Holiday, 21 à 6/10 pour Brandon Ingram et 20 points à 6/9 et 11 passes pour Lonzo Ball (7 ballons perdus aussi) mais le banc n’a pas été à la hauteur avec en combiné un terrible 9/31.

Après une première mi-temps très équilibrée, les Suns ont pris les commandes dans le 3ème à la faveur d’un 21-4 à cheval entre la fin de la première mi-temps et le début de la seconde. Mais les Pelicans, menés de 20 points en début de dernier quart se sont accrochés et ont grappillé petit à petit leur retard. À plat, les Suns ont pris dans la tête 5 tirs à 3-pts en 6 tentatives, dont 2 de Lonzo Ball, qui a mis les deux équipes à égalité 125-125 sur un 8-0. Devin Booker a raté un shoot derrière l’arc et Brandon Ingram a lui échoué au buzzer, prolongation.

Les Suns ont fait la différence dans les 3 dernières minutes de la prolongation sous l’impulsion de Ricky Rubio, qui a signé deux paniers consécutifs pour lancer un 10-3 fatal avec l’aide de Frank Kaminsky.

Leave a Reply