Chris Paul le rusé : « Je connais les règles »; Karl-Anthony Towns : « Je n’avais jamais vécu un truc comme ça »

Chris Paul le rusé : « Je connais les règles »; Karl-Anthony Towns : « Je n’avais jamais vécu un truc comme ça »

Chris Paul est prêt à tout pour gagner et il l’a montré cette nuit dans la victoire en prolongation face aux Wolves. Une victoire qui n’aurait pu avoir lieu sans la ruse du meneur de jeu, qui a obtenu une faute technique clutch à 1.1 seconde du buzzer alors que les siens étaient au bord du gouffre, menés de 2 points avec encore un lancer-franc à venir pour Karl-Anthony Towns. Dos au mur il a tenté un coup de poker en dénonçant à l’arbitre que Jordan Bell, qui entrait en jeu, n’avait pas son maillot dans son short.

« Il a son maillot dehors ! Il a son maillot dehors ! C’est un delay of game ! » CP3

L’arbitre s’est exécuté et a sanctionné les Wolves d’un delay of game

« Bien sûr qu’il a sifflé. » CP3

En effet, un joueur n’a pas le droit d’entrer en jeu sans avoir son maillot dans le short

« Oui je leur ai dit que son maillot était dehors. Je connais les règles. Cela arrive souvent et parfois les arbitres se disent juste ‘C’est pas grave.’ Mais c’est la règle. Si tu entres en jeu avec ton maillot en dehors. C’est un delay of game. » CP3

Et CP3 était aussi bien au courant que les Wolves avaient déjà été sanctionnés d’un delay of game et que ce second allait donner une faute technique et donc un lancer.

« Yep ! » CP3

Ironie de l’histoire, l’arbitre auprès de qui il s’est plaint n’est autre que Scott Foster, avec qui il a un très gros contentieux depuis des années.

« Oui Scott Foster. C’est assez fou hein ? Mon agent m’a déjà texté à ce sujet. » CP3

Certains joueurs n’ont pas trop compris ce qui se passait sur le moment, comme Karl-Anthony Towns, qui se préparait à shooter son second lancer après avoir raté le premier.

« Personnellement je ne sais pas pourquoi ça a été sifflé. » KAT

Un journaliste l’a alors éclairé :

« Ok. Je ne sais pas si vous voulez que je prenne une amende ou je ne sais quoi, mais je ne vais pas prendre d’amende. Je ne peux pas changer ce qui s’est passé. »  KAT

Gallinari a réussi son lancer-franc, tout comme Towns et derrière il y a eu ça…

Forcément le scénario de la dernière seconde était dur à avaler pour les Wolves, qui se sont écroulés en prolongation.

« Je n’avais jamais vécu un truc comme ça. J’ai joué énormément de matchs de basket dans ma vie, mais je n’avais jamais rien vu de tel se produire. Et je ne parle pas du coup de sifflet, je parle juste de tout ce qui s’est passé en fin de rencontre. » Karl-Anthony Towns

Via ESPN

Leave a Reply