Un miracle de Noël avant l’heure pour Grant Williams : « On l’appelait Ben Simmons »

Un miracle de Noël avant l’heure pour Grant Williams : « On l’appelait Ben Simmons »

Sélectionné en 22ème position de la draft en juin à sa sortie de l’université de Tennessee, Grant Williams (21 ans, 1,98 m) n’était déjà pas un ailier réputé pour ses qualités de shooteur à 3-points (29.1% de moyenne sur ses 3 saisons NCAA) à son arrivée dans la grande ligue. Utilisé 14.3 minutes par match depuis le début de la saison par Brad Stevens, il a rentré hier son tout premier tir primé dans la victoire des Celtics sur Cleveland au TD Garden.

« On l’appelait Ben Simmons. Mais il en a rentré un, et Ben aussi, donc bravo à eux deux. » Jaylen Brown

Le premier en 26 tentatives, qui a fait exploser le banc, à 4’46 de la fin du 3ème quart-temps et pour donner 27 points d’avance (77-50) aux siens.

« C’était surtout des gros mots, tout particulièrement venant de Carsen (Edwards). Mais en dehors de ça, c’était un super moment parce qu’ils célébraient ça pour moi et on était devant de 20 points. » Grant Williams

« Je lui ai donné le 3-points. C’était moi sur pick-and-roll, j’ai posé un bon écran. Bon écran, shoot ouvert, shoot facile. » Vincent Poirier

« Il travaille tellement dur qu’on savait que ça finirait par rentrer. On lui a dit qu’on l’enguelerait juste le jour où il arrêterait de les prendre. C’était un bon moment pour lui. » Brad Wanamaker

L’esprit de camaraderie qui règne dans cette équipe de Boston n’a décidément pas grand chose à voir avec l’ambiance du vestiaire version 2018-19.

« J’adore ça quand ils célèbrent quelque chose ensemble. Ils étaient sur son dos tout en l’encourageant depuis un moment maintenant, donc c’est bien d’en voir un rentrer. » Brad Stevens

via The Athletic

Leave a Reply