Les 10 meilleurs Sophomores du moment

Les 10 meilleurs Sophomores du moment

 

La grande ligue mettant beaucoup l’accent sur les rookies, il est temps de faire un petit focus sur les sophomores (joueurs dans leur deuxième saison NBA).

Pas évident pour ma part d’établir un tel classement pour plusieurs raisons :

–          le vivier de joueurs est peu important
–          le système de la draft veut que les meilleurs arrivants rejoignent les équipes les moins bonnes de la ligue
–          comment classer des joueurs qui ne jouent pas au même poste

Toutefois, je me suis mis à la tâche et j’ai tenté de ressortir le Top 10 des sophomores sur les 10 derniers matchs joués.

Comme d’habitude, les critères pris en compte sont :

1-      Les 10 derniers matchs
2-      Les résultats collectifs sur la période
3-      Pas de hype
4-      Les stats individuelles sur la période
5-      L’importance du joueur dans le système de son équipe
6-      Ma subjectivité car il faut bien faire des choix et les assumer

 

Bonus Track :
Tobias Harris – Orlando Magic (2-4)
16.8 pts à 59.4%, 6.2 rbds, 1.5 passes, 1 int & 1 bp en 28.6 min

Il y a des trades qui envoient des joueurs peu connus s’exercer sous les spotlights … c’est le cas de Tobias Harris. Grosse cote au moment de sa draft, il n’a pas su se faire une place dans la rotation des Bucks malgré un gage de confiance offert par Scott Skiles en tout début de saison. Débarqué à Orlando dans le mega trade de la deadline (celui de J.J. Redick à Milwaukee), celui considéré comme l’un des meilleurs derniers produits de New York profite du roster en pleine reconstruction du Magic pour étaler son talent. En six petits matchs, il est devenu le deuxième marqueur de sa nouvelle franchise (il talonne Arron Afflalo qui tourne à 16.9 pts) et ce en moins de 30 minutes de jeu.

10- Kemba Walker – Charlotte Bobcats (2-8)
17.4 pts à 41.4%, 3.3 rbds, 5.7 passes, 2.1 ints & 2.6 bps en 33.9 min

Kemba Walker continue sur sa saison, beaucoup de points, beaucoup de shoots ratés, peu de victoires … et les critiques qui vont avec : est-ce vraiment un meneur ? peut-il driver une franchise ? Au final, il fait partie de ce bourbier de la Caroline du Nord monté de toute pièce par sa majesté … Que vaudrait-il dans une équipe prétendante aux playoffso ?

9- Derrick Williams – Minnesota Timberwolves (2-8)
17.9 pts à 44.7%, 9 rbds, 0.7 passe, 0.8 ct & 1.7 bps en 33.8 min

Saison cata pour les Wolves, alors autant faire progresser les jeunes, et faire monter la cote de celui placé sur la liste des transferts depuis le soir de sa draft : Derrick Williams. C’est triste, car depuis quelques semaines, le Wildcat a retrouvé des sensations de jeu et sur les 10 derniers matchs, il montre tout le talent qui est le sien. Une bonne opération de Minnesota pour arriver à transférer leur jeune joueur cet été ?

8- Tristan Thompson – Cleveland Cavaliers (4-6)
11.2 pts à 40.6%, 9.2 rbds, 1.3 passes, 1 int & 1.9 bps en 30 min

Petite baisse pour Tristan Thompson. Le Canadien joue toujours son jeu (intensité, dunk, intensité, dunk …) mais sa réussite sur les 10 derniers matchs pour un joueur qui joue si près du cercle laisse à désirer (il tournait à 49.9% avant le All-Star Break). On mettra cela sur une petite baisse de forme, car ses dirigeants comptent beaucoup sur lui (n’est-il pas le troisième meilleur joueur des Cavs en ce moment ?).

7- Alec Burks – Utah Jazz (4-6)
11.7 pts à 46.8%, 4.6 rbds, 3 passes, 1.1 ints & 2.7 bps en 28.9 min

Enfin, Alec Burks a du temps de jeu. Limite privé de terrain par Tyrone Corbin lors de sa saison rookie et en début de celle-ci, son coach estime-t-il enfin son joueur près ? Utilisé en relais de Randy Foye, sur les 10 derniers games Burks est au moins au niveau auquel on pouvait l’attendre le soir de sa draft.

6- Ricky Rubio – Minnesota Timberwolves (2-8)
13.2 pts à 37.9%, 5.9 rbds, 9 passes, 3.7 ints & 4.6 bps en 35.1 min

Dur de placer Ricky Rubio hors du Top 5, mais les résultats collectifs des Wolves sont limites honteux pour un joueur de sa classe. Pourtant, le mois dernier, l’Espagnol a dominé la NBA aux passes décisives et aux interceptions, toutefois (je me torture là), mes critères ne veulent pas de « hype » … Même son horrible pourcentage ne me console pas …

5- Klay Thompson – Golden State Warriors (4-6)
17 pts à 44.7%, 4.5 rbds, 2.1 passes, 1 int & 1.7 bps en 37.3 min

On rentre dans le Top 5 avec Klay Thompson, l’un des meilleurs shooting guards de cette saison. Sur les 10 derniers matchs, le sophomore souffre plus du manque de victoires de son équipe, car ses prestations (OK en dents de scie) ressemblent sur cette période au reste de sa saison.

4- Kawhi Leonard – San Antonio Spurs (8-2)
14.7 pts à 50.5%, 5 rbds, 2.1 passes, 1.7 ints & 1.3 bps eb 33.6 min

Kawhi Leonard continue de confirmer sa bonne fin de saison. Sur la période en question, le Spur offre un apport offensif non négligeable, et quand on sait qu’il est sur le terrain pour défendre comme un chien et qu’il complet souvent sa tâche, on ne peut que louer le choix des Texans d’envoyer George Hill à Indiana signer le futur Bruce Bowen 2.0.

3- Kenneth Faried – Denver Nuggets (7-3)
10.5 pts à 52.7%, 8.8 rbds, 1.3 passes, 1.5 ints & 1.4 bps en 27 min

Manimal continue son bonhomme de chemin. Souvent classé dans les meilleurs ailiers forts de la saison, le Nugget continue sur les 10 derniers games de faire le taf, et d’apporter toute son intensité durant les 27 petites minutes qu’il passe sur le terrain … pourquoi ne joue-t-il pas plus au fait Coach Karl ?

2- Chandler Parsons – Houston Rockets (6-4)
18.7 pts à 53.2%, 4.7 rbds, 4.2 passes, 1.2 ints & 2.7 bps en 37.1 min

Ce fut une nouvelle torture pour moi … car si Chandler Parsons est l’un de mes chouchoux, sur les 10 derniers games, il aurait pu prétendre à la première place de ce ranking. Toutefois, en face, il y a un certain Kyrie Irving … Cela ne doit pas cacher le fait que Parsons est l’une des belles confirmations de cette saison, qu’il a su s’imposer dans les Rockets version 2012-13 aux côtés des mangeurs de ballons que sont Jeremy Lin et James Harden.

1- Kyrie Irving – Cleveland Cavaliers (4-6)
19.7 pts à 42.1%, 4 rbds, 6.9 passes, 1.1 ints & 2.1 bps en 34.6 min

Les autres membres du 5 majeur des Cavs ne seraient même pas titulaires aux Rockets … c’est ce qui a terminé de me décider à classer Irving devant Chandler au sommet de ce classement sur les 10 derniers matchs joués. Pourtant, on a vu le All-Star plus fringant, gagner plus de matchs, je précise bien « pas de hype » dans mes critères, mais Kyrie mérite sa première place sur la période sur laquelle je me suis concentré.

3 Comments

  1. "mangeurs de ballons que sont Jeremy Lin et James Harden". Ils tournent tous les deux à environ 6 passes décisives par match, si je ne me trompe pas…

    1. oui mais c'est dans le sens qu'ils ont le ballon 80% du temps lors des attaques des Rockets

Leave a Reply