Les 10 meilleurs Ailiers du moment

Les 10 meilleurs Ailiers du moment

 

Me voilà de retour avec le ranking des small forwards de la NBA sur les 10 derniers matchs joués. Une fois n’est pas coutume, avec peu de nouveaux arrivants (seulement 3) en comparaison du dernier ranking concernant les ailiers.

Comme d’habitude, les critères pris en compte sont :

1-      Les 10 derniers matchs
2-      Les résultats collectifs sur la période
3-      Pas de hype
4-      Les stats individuelles sur la période
5-      L’importance du joueur dans le système de son équipe
6-      Ma subjectivité car il faut bien faire des choix et les assumer

Vous êtes d’accord avec moi ?

10- Corey Brewer – Denver Nuggets (10-0)
13.2 pts à 46.9%, 2.4 rbds, 1.8 passes & 1.9 ints en 24 mins
(entrée dans le classement)

Si Danilo Gallinari était sur le podium du ranking précédent, l’Italien est directement out cette fois avec des performances nettement en baisse. Toutefois, il fallait bien honorer les Nuggets en raison de leur parcours sans faute, j’ai donc choisi le « sixth man » Corey Brewer en guise de coup de cœur. Quoi que … l’apport de Brewer en seulement 24 minutes de temps de jeu est primordial au succès actuel des Nuggets, en sortie du banc, cet « energizer » permet souvent aux joueurs du Colorado de faire la différence, et ce, des deux côtés du terrain.

9- Martell Webster – Washington Wizards (5-5)
15.5 pts à 45.6%, 3.9 rbds, 1.9 passes & 0.4 int en 33.8 mins
(entrée dans le classement)

Les Wizards n’en finissent plus de gagner. Ok, rien à voir avec Miami ou encore Memphis, cependant, si l’on prend en compte le début de saison catastrophique de la franchise D.C., un bilan proche positif sur les derniers mois est une grande victoire. De son côté Martell Webster ne fait pas de bruit, mais commence à aligner comme les plus grands artilleurs de la NBA. Sur les 5 derniers games, l’ancien Blazer tourne à 21.8 pts avec un impressionnant 4.8 paniers à trois points à marquer par match pour un % de 51.1% (Phoenix se souvient encore de son 7/10 derrière l’arc). Un joueur sain à Washington qui est en train de nous monter une belle team.

8- Nicolas Batum – Portland Trail Blazers (6-4)
12 pts à 43.9%, 5.6 rbds, 4.5 passes, 1.2 ints & 1.5 cts en 38.5 mins
(même classement)

Même classement pour Nicolas Batum avec cette huitième place. Toutefois, il faut noter que le frenchy de Portland joue toujours malgré sa blessure au poignet et que cela ne l’empêche pas d’être comme toujours aux quatre coins du terrain. Seul bémol pour l’ailier de l’équipe de France, son apport de points pourrait être supérieur (son équipe en a besoin), mais avec un tel poignet, beaucoup auraient préféré prendre du repos … lui joue !!

7- Paul George – Indiana Pacers (5-5)
17.9 pts à 39.9%, 8.1 rbds, 4.4 passes & 1.7 ints en 38.7 mins
(même classement)

Paul George lui aussi n’a pas bougé dans mon ranking. Les résultats en dents de scie des Pacers et son pourcentage de réussite sont toujours le problème du joueur qui rappelons-le réalise une grande saison en l’absence de Danny Granger (écoutez la très bonne analyse de Guillaume concernant Indiana dans « L’Echo de Parquets »), mais à la différence du MIP 2009, le néo All-Star est un monstre en défense, et si Indiana est à la seconde place de sa conférence, c’est bien parce que le finaliste NBA 2000 en est la meilleure défense. George donne le ton et son crew suit !!

6- Metta World Peace – Los Angeles Lakers (8-2)
14.2 pts à 46.2%, 3.8 rbds, 1.4 passes & 1.3 ints en 36.3 mins
(entrée dans le classement)

Les Lakers n’en finissent plus de gagner, Kobe Bryant ou pas, la sauce Mike D’Antoni a pris et même Metta World Peace s’est mis au diapason (il était quand même à 9.3 pts à 32.6% en février). Sur les 10 derniers games, le All-Star apporte sa pierre à l’édifice, toutefois, on peut encore penser que s’il retrouve 60% du niveau qui avait fait de lui le meilleur défenseur de la NBA en 2004, que les Angelinos vont être vraiment difficile à manœuvrer en playoffs.

5- Chandler Parsons – Houston Rockets (5-5)
19.4 pts à 52.9%, 3.9 rbds, 2.6 passes & 0.7 int en 37.5 mins
(+4 places)

Chandler Parsons est toujours là et a même levé son niveau de jeu depuis le dernier ranking. Il y a peu de joueurs retenus au second tour d’un draft qui sont aussi importants et décisifs pour leur équipe lors de leur saison sophomore. Houston est toujours dans la course aux playoffs malgré un moins bien logique en raison des changements effectués avant la deadline, toutefois les Lakers ont les Texans dans leur ligne de mire et Utah va souhaiter revenir dans les 8. Pour que cela se passe bien à Clutch City, Kevin McHale va avoir encore besoin d’un Parsons de grand niveau.

4- Kawhi Leonard – San Antonio Spurs (7-3)
15.8 pts à 48.2%, 6.2 rbds, 2.4 passes & 1.7 ints en 33 mins
(même classement)

Tout simplement impressionnant !!! Le sophomore des Spurs reste toujours à un pas du podium, et ce pas seulement en raison des très bons résultats de son équipe. En 15 mois, Leonard est rentré comme un gant dans le costume de nouveau Bruce Bowen voulu par ses dirigeants … l’attaque en plus. Les mensurations du joueur ne sont pas son seul avantage pour dominer au poste 3, petit à petit, il trouve sa place dans les schémas offensifs de Gregg Popovich et la cerise sur le gâteau commence à être récurrent dans les Top 10.

3- Paul Pierce – Boston Celtics (7-3)
20.2 pts à 52.1%, 6.9 rbds, 6.2 passes & 0.4 int en 32.4 mins
(+2 places)

Enfin … Paul Pierce semble être redevenu « The Truth ». Lors de mon dernier ranking, le Celtic valait 17.9 pts à 40.3%, 9.1 rbds, 6.5 passes & 0.7 int en 37.2 min. Plus juste en attaque, Boston enchaîne les victoires en s’alignant derrière son franchise player. Une place totalement méritée sur le podium de ce ranking pour un joueur que trop ont annoncé comme « fini » depuis 3 ans.

2- Kevin Durant – Oklahoma City Thunder (8-2)
26.8 pts à 46.3%, 9.1 rbds, 3.8 passes, 1.4 ints & 1.4 cts en 37.6 mins
(même classement)

Chose rare cette saison … Kevin Durant shoote à moins de 50% de réussite !!! Toutefois, rien ne change, et KD reste le deuxième meilleur « small forward » de mon classement. Toutefois, statistiquement parlant, il n’est pas loin de LeBron James, le joueur du Heat bénéficiant des résultats de son équipe pour conserver son trône. Par contre, si le franchise player du Thunder shootait  à plus 50%, il aurait peut-être pu dérober la première place au MVP en titre.

1- LeBron James – Miami Heat (10-0)
22.3 pts à 47.5%, 8.4 rbds, 6.5 passes, 1.6 ints & 1 ct en 36.7 mins
(même classement)

L’enchaînement des victoires serait-il difficile pour LeBron James ? Non je déconne !!! Toutefois, lors du dernier ranking, James était à un niveau de jeu limite historique avec 29.5 pts à 60.6%, 8.2 rbds, 6.5 passes & 1.4 ints en 38.8 min. Tout comme Durant, son pourcentage a nettement baissé, mais son aura sur le jeu du Heat est toujours là. LBJ est le meilleur joueur de la meilleure équipe de la NBA … que demander de plus ?
Entrées/Retours : Corey Brewer, Martell Webster, Metta World Peace
Sorties : Danilo Gallinari, Rudy Gay, Evan Turner

 

7 Comments

  1. Durant aurait du être 1er selon moi … :p

  2. Le plus fou, c'est que Lebron force pas le moins du monde en ce moment, qui on le rappelle est quand même une des meilleure série de l'histoire.

    Du très bon Kawhi Leonard, et du très bon Brewer aussi. Je sais pas si on peut le ranger parmi les poste 2 ou 3, mais clairement il mérite du crédit.

    Big Up à Webster aussi, comme tu l'a bien fait. Discret mais efficace, ça fait beaucoup de bien aux Wizards.

    1. Guillaume d'accord avec moi? que se passe-t-il?

  3. je vais pas m'en remettre … je coupe INTERNET!!!!

  4. Et où est passé Kobe Bryant, je ne crois pas votre classement

Leave a Reply