In bed with the Phoenix Suns

In bed with the Phoenix Suns

La semaine dernière ayant été assez avare en matches et en bons mots, Suns of Anarchy s’offre un intermède et reviendra la semaine prochaine. En revanche, l’évènement des jours passés, c’est le Suns Live Access : une journée entière où on a pu suivre en direct vidéo le vendredi de nos protégés. Florilège.

 

7h30 : Le réveil sonne dans la chambre des frères Morris. Markieff, comme à son habitude, se lève le premier et attend son frère, qui vient de rater pour la 6e fois consécutive le bouton du réveil.

7H45 : Eric Bledsoe enrage. Une fois de plus, son haut de pyjama a craqué pendant la nuit.

7h48 : Markieff a finalement décidé d’éteindre lui-même le réveil de son frère, qui commençait à avoir mal à la main à force de taper à côté du bouton. Leur maman leur a préparé deux bols de céréales, deux verres de jus d’orange, et deux tartines de beurre. Il faut qu’ils se dépêchent, elle a du chemin à faire pour aller au travail après les avoir amenés au gymnase.

8h00 : Au moment de partir à la salle, Goran Dragic réalise qu’il s’est fait voler sa voiture. Il décide donc de se rendre à l’entraînement à pied.

8h14 : Gerald Green prend le bus. Il achète un ticket, puis, voyant qu’il y a d’autres personnes à faire la queue, achète tous les tickets disponibles et s’asseoit seul dans le bus.

8h30 : Alors que tous les joueurs semblent être arrivés, un grand BLAM se fait entendre. Alex Len s’est pris les pieds dans le paillasson et vient de s’ouvrir l’arcade contre la machine à café.

8h45 : Jeff Hornacek annonce le programme de la journée, un programme allégé puisque les Suns reçoivent les Kings. Bledsoe et Tucker protestent énergiquement.

8h47 : Le staff est intraitable : pas de musculation l’après-midi. Tucker grogne, et cherche sa tasse de café. Hornacek fait de même, ainsi que Longabardi, Bledsoe et Frye. Dans le couloir, on voit Gerald Green s’éloigner avec 14 tasses de café entre les bras, ainsi que le câble d’alimentation de la machine.

8h50 : Marcus Morris, qui a réussi à ne pas se faire piquer son café, part à l’infirmerie. Il s’est brûlé l’oreille après avoir raté sa bouche. L’infirmière le fait passer devant Alex Len, qui s’est tordu la cheville en grimpant les escaliers.

9h00 : Les deux hommes sont rejoints par Goran Dragic, qui vient d’arriver, ses vêtements en lambeaux. Le meneur slovène s’est fait braquer sur la route de la salle.

9h40 : La séance de musculation commence. Tucker porte plusieurs centaines de kilos au développé-couché, pendant que Bledsoe porte le banc sur lequel Plumlee est allongé.

9h58 : Comme tous les jours, Archie Goodwin tire la tronche. Depuis le début de la saison, son bizutage de rookie consiste à faire tous ses exercices avec Channing Frye, qui passe son temps à ressasser l’époque où il jouait avec Steve Nash.

10h04 : Dragic attend toujours pour se faire soigner son oeil au beurre noir, l’infirmière étant partie avec Jeff Hornacek “s’occuper d’un dossier urgent”.

10h22 : Conflit entre les frères Morris et Gerald Green. Les jumeaux veulent un deuxième banc pour pouvoir faire leurs exercices en duo, mais Green veut huit bancs pour lui tout seul. Marcus tente de frapper Green, mais le rate et cogne Alex Len qui venait d’entrer dans la salle.

10h45 : Les exercices s’intensifient : Tucker et Bledsoe ont eu l’accord du staff pour aller se faire des passes avec les voitures garées sur le parking.

11h00 : Dragic rentre dans la salle de musculation pour emprunter des pièces à ses coéquipiers. Il a tenté d’acheter un coca mais celui-ci n’est pas tombé et la machine ne lui a pas rendu sa monnaie. Refus catégorique de Gerald Green. Alex Len sort son porte-monnaie de son sac, mais se coince la main dans la fermeture éclair. Double fracture de l’index.

11h30 : Alors que Jeff Hornacek se dirigeait vers son bureau accompagné de la stagiaire du secrétariat, il se retrouve bloqué dans le couloir. Tucker et Bledsoe ont essayé de se croiser et sont coincés entre les deux murs.

11h34 : En salle de musculation, nouveau conflit entre les frères Morris et Gerald Green. Alors que les deux frères pédalent sur un tandem d’appartement, l’ailier le leur réclame. Goodwin intervient pour séparer les trois hommes.

11h36 : Frye, interrompu dans son récit du Game 3 des Finales 2010, se tourne alors vers Miles Plumlee. Le pivot pousse un grognement, Frye s’en va et rejoint Ish Smith et Dionte Christmas. Les deux meneurs poussent un large soupir et retirent leurs écouteurs.

11h44 : Les joueurs se dirigent vers les douches avant d’aller manger. Ils croisent Ryan McDonough qui leur lance “Le dernier à table part à Milwaukee contre un second tour de draft!” Réactions mitigées au sein du groupe, seul Archie Goodwin esquissant un début de sourire.

« Encore une. Encore une anecdote du temps où tu jouais avec Steve Nash et c’est ma main dans ta gueule »
« Encore une. Encore une anecdote du temps où tu jouais avec Steve Nash et c’est ma main dans ta gueule »

 

 

 

 

 

 

 

12h04 : Le repas n’est toujours pas servi, et le coach toujours pas arrivé. Alors que Plumlee grogne, une partie des joueurs décide d’aller faire un tour dehors en attendant. Gerald Green en profite immédiatement pour leur dérober leurs bouts de pain.

12h18 : La serveuse de la cantine arrive toute rouge et particulièrement essouflée, accompagnée de Jeff Hornacek. Une fois tout le monde servi, l’équipe commence à manger. Par précaution, le staff technique a préféré donner des couverts en plastique à Alex Len.

12:40 : Pour le dessert, les joueurs ont le droit à un Milk-shake. Alors que les frères Morris en sirotent un à la banane dans un verre avec deux pailles, Goran Dragic se contente d’un verre d’eau après s’être fait voler son dessert par les rookies.

12h44 : Fait assez rare, il y a du rab de dessert : l’équipe exulte. “Ca me rappelle cette fois avant le Game 3 contre les Spurs où on avait eu deux fois des légumes, se rappelle Channing Frye. D’ailleurs, quel match! On avait commencé par…” Il n’a pas le temps de finir sa phrase que tous les joueurs sont partis, laissant le pivot seul avec les desserts.

13h02 : Début de la séance d’analyse vidéo. Tout le monde est présent, sauf Alex Len, qui s’est étouffé avec un noyau de cerise. Les frères Morris sont assis sur le même siège, et Goran Dragic, par terre puisque Christmas lui a volé sa place. Gerald Green lui, est assis sur une pile de vingt chaises. Tucker est sur les épaules de Bledsoe qui entame une série de 200 flexions.

13h14 : Hornacek toujours pas arrivé, Mike Longabardi attaque sa partie sur le replacement défensif. Il est interrompu par l’entrée de Slava Kravstov, dont personne n’avait remarqué l’absence depuis le début de la matinée.

13h18 : Premier point d’accord de la journée pour les Morris et Green : l’assistant coach est trop sévère envers eux en ce qui concerne la défense. Miles Plumlee se lève et pousse un grognement. “Non, vous avez raison en fait, coach” répondent d’une seule voix les trois remplaçants.

13h31 : Fin de la répétition des cheerleaders. Jeff Hornacek fait son entrée en salle d’analyse vidéo.

14h02 : Petit moment de détente avant l’entraînement de l’après-midi. Frye et Dragic regardent des matches de 2010 sur ESPN Classic. Les rookies jouent aux cubes avec les corps de Bledsoe et Tucker.

14h12 : Goodwin propose un NBA 2K à Gerald Green. Celui-ci accepte mais insiste pour avoir la manette 1, ce que le rookie accepte. Green s’installe donc dans le fauteuil avec la manette 1, ainsi que les manettes 2, 3 et 4 qu’il avait déjà avec lui.

14h28 : Mike Longabardi vient chercher les joueurs. Marcus Morris peste, ils n’a toujours pas réussi à rentrer une seule boule de billard depuis le début de la saison.

14h30 : Début de l’entraînement. Le staff vient sortir Alex Len de son parc.

14h42 : “Tu vois gamin, cette latte de parquet là-bas, c’est sur celle-là que Richardson a glissé quand il a balancé son shoot au game 5. C’est dingue, non?” Ish Smith commence à regretter d’avoir échangé de partenaire d’échauffement avec Goodwin.

Sympas les photos de vacances de Jeff Hornacek, mais ça devient vite répétitif.
Sympas les photos de vacances de Jeff Hornacek, mais ça devient vite répétitif.

 

 

 

 

 

 

15h02 : Dragic arrive à l’entraînement, il a du nettoyer ses chaussures dans lesquelles quelqu’un avait fait caca.

15h08 : Hornacek arrive à l’entraînement. Tucker et Bledsoe, qui font leurs exercices de shoot avec des medecine balls, lui font remarquer qu’il a oublié de mettre un short.

15h47 : Petite opposition à 5 contre 5 pour terminer l’entraînement. Les frères Morris protestent parce qu’ils ne sont pas dans la même équipe. Gerald Green proteste parce qu’il y a quatre autres joueurs dans son équipe.

16h03 : Tout le monde retourne aux vestiaires, le match n’est que dans deux heures. McDonough les arrête, il a besoin d’Ish Smith pour prendre sa taille au garrot et vérifier si ses dents sont en bon état. « Mais je suis pas un cheval! » rétorque le meneur. « Non, mais les Cavaliers m’ont proposé un tour de draft pour toi, je veux pas les décevoir. »

16h24 : Dionte Christmas et Slava Kravstov ne sont pas retournés au vestiaire et ont directement pris place sur le banc.

16h37 : L’équipe sort des douches avec un peu de retard, ils ont du changer de vestiaire après être tombés sur la directrice Marketing qui attendait le coach dans le leur.

16h54 : Les joueurs viennent frapper à la porte de l’intendance. Ils ont besoin de nouveaux maillots, Gerald Green est arrivé en premier dans le vestiaire et les a tous pris.

17h12 : Moins d’une heure avant le coup d’envoi, et Dragic se voit contraint de partir à l’intendance demander un troisième maillot, le nouveau ayant été recouvert de bites dessinées au marqueur pendant qu’il avait le dos tourné.

17h22 : En revenant, il croise Alex Len, qui s’est fait mal au genou en se baissant pour faire ses lacets.

17h31 : Le verdict tombe : rupture des ligaments. Len ne jouera pas ce soir.

18h00 : Coup d’envoi du match.

20h39 : Fin du match. Phoenix s’impose 116 à 107.

21h01 : Dans les vestiaire, Hornacek est dithyrambique. “Quatre victoires d’affilée. Rien à dire les gars, vous régalez. Conférence de presse dans vingt minutes. Qui veut venir?”

21h03 : Personne n’est volontaire, l’équipe désigne donc à la quasi-unanimité Goran Dragic, qui était parti dans le couloir chercher ses vêtements que ses coéquipiers avaient cachés.

21h05 : “Mais c’est quoi ce match de merde??? Quatre fois d’affilée que vous me faîtes le coup! Si ça continue comme ça je vous envoie tous au Paris Levallois, bande de minables!” La réaction de Ryan McDonough est moins positive que celle de Jeff Hornacek.

21h24 : La maman des frères Morris récupère ses fils. Ils ont fait un bon match aujourd’hui, elle leur a amené un oeuf Kinder a chacun. Et puisqu’ils ont gagné, ils auront le droit à une histoire avant de dormir.

21h38 : Fin de la conférence de presse. Jeff Hornacek rejoint son pote Tom Chambers pour partir en boîte de nuit. C’est vendredi, -50% pour les Seniors.

21h58 : Les employés de la salle rangent PJ Tucker dans son container. Eric Bledsoe lui fait un signe de la main, et entame son jogging pour rentrer chez lui, à Los Angeles.

23h32 : Plumlee regagne sa cabane dans les bois. Il allume son poële et fait griller un bout de l’ours qu’il a chassé la veille. Pour la première fois de la journée, il sourit.

 

Une fois n’est pas coutume, ce papier est inspiré d’une des excellentes rubrique des Cahiers du Football, mais pas que. Je les invite une fois de plus vivement à me recontacter.

Lucas (@SwitchtoLK)

Article rédigé pour SunsFR.

Facebook Comments

3 Comments

  1. Enorme bravo c'est génial !!

  2. simplement trop bien ! Je suis fan des suns et mort de rire du début à la fin !

  3. J'adore ces chroniques, même si je l'ai déjà lue sur ton blog je le dit ici : excellent !
    Tu as construit des caricatures vraiment sympa, bref c'est à réitérer :)

Leave a Reply