Qui veut de Jimmer Fredette aux Knicks ?

Qui veut de Jimmer Fredette aux Knicks ?

Après Carmelo Anthony qui n’est pas plus emballé que ça de l’arrivée de Jimmer Fredette à New-York, il semblerait que Kurt Rambis ait un sentiment semblable à son Franchise Player concernant l’ex-star de BYU.

Il ne va pas remplacer quelqu’un qui a joué toute l’année et qui a tout donné durant les entraînements. Il doit être mis dans un rôle particulier, comme tout le monde est censé être. Je ne suis pas certain qu’il en soit encore là.

Pas vraiment séduit par sa nouvelle recrue le coach intérimaire des Knicks. La lubie de le faire jouer de meneur de jeu s’en est allée, car s’il a connu ses plus belles années à ce poste, sa taille (1.88 m les kicks aux pieds) et sa propension à devoir être la star de son équipe ne lui permettent tout simplement pas de driver une équipe professionnelle.

En gros, c’est un deuxième arrière dans cette league. Il va devoir utiliser sa vitesse et sa rapidité contre des joueurs plus grands et plus forts que lui.

En effet, ce n’est pas sur ses qualités physiques que Jimmer pourra se faire une place au pays d’Adam Silver, par contre, s’il commence à faire usage de ses qualités de shooteur à bon escient, il pourrait au minimum se faire une place dans une rotation NBA en tant que huitième ou neuvième homme. Preuve une fois de plus que les meilleurs joueurs NCAA ne peuvent pas bénéficier du même statut à l’étage supérieur.

Il a connu quelques belles soirées sur le plan offensif (ndlr : dont 24 points au Madison Square Garden un soir de février 2014), mais certains soirs il a aussi rencontré des problèmes avec son shoot.  Il a connu diverses expériences dans cette ligue. C’est quelqu’un qui sait shooter, et si à un moment on sentira le besoin de cette polyvalence, de devoir écarter le jeu, d’avoir besoin de quelqu’un agressif offensivement, alors on pourrait l’utiliser.

Hier soir pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, il a réussi à enflammer le MSG dans le garbage-time en rendant une copie « parfaite » en réussissant son seul et unique shoot longue distance de la soirée.

Source : New York Post

Leave a Reply