[Interview] Vince Carter : « Penser à la retraite n’est pas encore dans mes plans »

[Interview] Vince Carter : « Penser à la retraite n’est pas encore dans mes plans »

Hier les Memphis Grizzlies étaient de passage à Philadelphie et nous avons eu la chance de pouvoir discuter en face à face avec un certain Vince Carter. A 39 ans le légendaire dunkeur sévit encore sur les parquets NBA et avec brio depuis le début de saison puisqu’il affiche 9.7 points et 4 rebonds en 28.3 minutes en sortie de banc. On a parlé de sa longévité et de la suite pour lui.

Une double prolongation et 39 minutes pour toi ce soir Vince. Comment te sens-tu après ce match très compliqué ?

(Rire) 39 minutes ? J’ai égalé mon âge comme ça. Sinon je me sens bien parce qu’on a gagné. Ce match nous a demandé beaucoup de discipline. Les 76ers ont été meilleurs que nous sur la première mi-temps. Nous avons su rester concentrés et ça nous a permis de rester dans le match. Ce match a testé notre force mentale et nous a poussé à trouver une façon de gagner même si ça nous a pris une double prolongation pour le faire. C’est une grosse victoire pour nous car les 76ers restaient sur 4 victoires d’affilée à domicile en battant de très bonnes équipes, donc nous savions que ça allait être dur et qu’il allait falloir aller se battre pour aller les chercher.

Est-ce que tu as vu le dunk qui est sorti aujourd’hui de Zach Lavine (360 depuis la ligne des lancers) ?

Non je ne l’ai pas vu.

Cette saison tu joues 10 minutes de plus en moyenne par rapport à tes deux précédentes saisons. Quel est ton secret pour avoir su rebondir après ces deux saisons moyennes ?

En fait le nouveau coach m’a juste donné l’opportunité de jouer plus cette saison. Je dois donc être toujours sûr d’être prêt à jouer. J’ai beaucoup travaillé pour ça cet été. J’aurais pu jouer plus la saison dernière mais malheureusement ça ne s’est pas fait. Cette année j’ai la chance que le coach me donne cette opportunité de jouer et j’en profite pleinement.

C’est une fierté cette longévité dans cette ligue ?

Oui bien-sûr ! Être le plus vieux joueur de la ligue et être capable de jouer aussi longtemps avec toutes ces minutes, c’est quelque chose que je prends à cœur et qui me rend très fier.

Est-ce que ce n’est pas une revanche pour toi sur les gens qui disaient au début de ta carrière que dès que tu n’aurais plus ton jump celle-ci s’arrêterait ?

J’ai dépassé ça. Les gens parlent de ce qu’ils connaissent, ou du moins de ce qu’ils pensent connaître. Ce n’est pas facile de tenir sur la durée quand on va aussi haut, et surtout quand on retombe d’aussi haut, mais j’ai su éviter cet écueil. J’ai trouvé des moyens de faire en sorte que mon corps tienne pour jouer à ce niveau.

J’ai lu que tu voulais jouer une saison, voire deux de plus ? Est-ce toujours le cas ?

Oui, mais on verra quand cette saison sera finie. J’aimerais jouer encore une ou deux saisons de plus mais maintenant je vais prendre ça année par année.

Tu sais quel est l’unique arrière à avoir jouer 20 saisons en NBA ?

Oui, c’est Kobe Bryant.

Qu’est-ce que ça te ferait de jouer le même nombre de saisons que lui ?

Je pense que ça va même au-delà de Kobe. Être capable d’accomplir ce genre de chose, c’est faire partie de l’histoire, peu importe qui tu es. Je crois que John Stockton a joué 19 saisons. C’est quelque chose qui a rarement été fait par un arrière et être en compagnie de ces grands noms serait quelque chose de très spécial pour moi.

Paul Pierce a annoncé vouloir prendre sa retraite avec les Celtics en signant un contrat d’une journée. Amar’e Stoudemire l’a fait fait avec les Knicks cet été. Est-ce que tu verrais faire la même chose avec les Raptors ?

Je ne sais pas trop, je suis encore en train de jouer donc penser à la retraite n’est pas encore dans mes plans pour le moment.

D’ailleurs tu vas peut-être prendre ta retraite sans avoir gagner un titre NBA, est-ce que tu le regretterais ?

Non je ne le regrette pas. J’aurais aimé pouvoir jouer pour un titre NBA et en remporter un mais cela n’a pas encore été le cas. Je pense qu’on a l’opportunité avec cette équipe des Grizzlies de pouvoir faire quelque chose et j’espère que ça se concrétisera avant la fin de ma carrière. Il y a beaucoup de superstars qui n’ont jamais remporté le titre et qui ont fini au hall of fame ou sont des légendes.

Tu aimerais devenir coach ?

Non du tout. Je laisse ce travail aux autres.

En tant que journaliste français, j’ai une question à propos de Fred Weis. Est-ce que tu as prévu un voyage en France dans le futur pour aller le rencontrer ?

(Rires) Je ne sais pas encore mais ça pourrait arriver.

Propos recueillis par Arthur Heuzard

Facebook Comments

Leave a Reply