NBEinstein : Pourquoi le jump-shot de DeMarcus Cousins est-il aussi inefficace ?

NBEinstein : Pourquoi le jump-shot de DeMarcus Cousins est-il aussi inefficace ?

« Toute ignorance est inutile », « La science n’est pas une fin en soi mais un moyen d’expliquer le monde » ou « Tout phénomène est explicable », autant de grandes citations qui nous pousse à comprendre le monde qui nous entoure. Et autant de grandes citations que l’on doit au grand, à l’unique Albert Einstein. Ou pas d’ailleurs. Quoi qu’il en soit, si tu es curieux, si tu es fan de balle orange et si tu veux comprendre le pourquoi du comment autant que le combien du pourquoi pas, c’est ici que ça se passe.

DeMarcus Cousins est un des joueurs en NBA utilisant le plus le jump-shot. Pas parmi les intérieurs, parmi les joueurs en général. A presque 12 jump-shots par match, le volume de tir de cette nature est énorme pour un intérieur pourtant capable de dominer à l’intérieur.





Là ou le bât blesse, c’est que sur ce très grand nombre de tentatives, Cousins est inefficace : 35% de réussite générale, et un très mauvais 42% eFG. C’est très peu. Parmi les joueurs tentant autant de tirs de cette façon, seul Russell Westbrook est du même acabit (35% également, sur 16 jump-shots par match). Bien que sa sélection de tir soit assez mauvaise de manière générale, c’est surtout au niveau de sa mécanique de tir et de sa gestuelle que réside la raison principale de cette inefficacité. Images à l’appui.

(Analyse basé sur ses matchs à Sacramento uniquement).

Guillaume (@GuillaumeBInfos)

Retrouver tous les NBEinstein ici

Voir aussi : Le jump-shot de Russell Westbrook, James Harden et LeBron James



Facebook Comments

Leave a Reply