L’aventure chinoise de Guerschon Yabusele terminée, et maintenant ?

L’aventure chinoise de Guerschon Yabusele terminée, et maintenant ?

Puissance, créativité, polyvalence sont 3 mots qui définissent bien le jeu de Guerschon Yabusele (21 ans, 2,01m, 117kg). 16ème choix de la draft 2016, le Français, surnommé « dancing bear » à Boston pour les 3 raisons citées précédemment, vient de terminer sa saison en Chine avec (Shanghai Sharks). Et celui qui a grandi en observant Larry Johnson, Karl Malone ou encore Kobe Bryant a désormais hâte de rejoindre la NBA.

« Ce gamin est un monstre de la nature, je n’ai jamais vu quelqu’un de si costaud si mobile » Jaylen Brown, 3ème choix de la draft 2016 et ami du natif de Dreux.

« Il s’est fait beaucoup d’amis en peu de temps durant la Summer League, et notre coaching staff et nos joueurs l’ont beaucoup apprécié. Nous sommes optimistes. On s’attend à ce qu’il soit avec nous l’année prochaine et qu’il nous aide » Danny Ainge

Coéquipier de Jimmer Fredette pendant 43 matchs, Yabusele a tourné à 20.9 points, 9.4 rebonds et 2 passes par match avec les Sharks (éliminés au 1er tour des playoffs), qu’il avait décidé de rejoindre cet été car les Celtics, pourtant convaincus de son potentiel, n’avaient à ce moment là pas de place pour lui dans le roster.

« J’ai été très content de la façon dont il a joué. Ses forces aujourd’hui selon moi sont sa taille et sa capacité à jouer sur plusieurs postes, soit 4 soit 5. Son shoot à 3-points et son jeu de passes sont formidables pour un big guy.

Quand j’étais là-bas, tout le monde m’a dit quelle joie c’était de le côtoyer. Ils aiment son grand sourire et sa personnalité joyeuse. J’ai trouvé ça marrant de marcher dans les rues de Shanghai avec Guerschon, où beaucoup de gens l’ont reconnu. Ils n’arrêtaient pas de dire ‘Yabusele’. J’en blaguais avec lui, quand il était en France, il ne faisait jamais de célébrations. Mais en Chine, après chaque shoot ou dunk, il fait différentes danses et célébrations » Danny Ainge (qui a fait le voyage en Chine afin de voir jouer Yabusele en décembre)

Pendant 7 mois, l’intérieur formé à Roanne s’est plutôt bien acclimaté à Shanghai :

« C’est la première fois que je jouais hors de France. Vous arrivez dans une nouvelle ville, avec une culture différente. Vous n’êtes pas avec vos amis ou votre famille, et la nourriture n’est pas la même. C’est un challenge. Tout le monde ne peut pas le faire.

Dans toutes les ligues, vous pouvez trouver des gens qui défendent et d’autres qui ne défendent pas. Je pense que la CBA est une bonne ligue. Les gens disent que ça ne défend pas mais c’est comme quand vous défendez sur Kobe et qu’il tue tout le monde, ça ne veut pas dire que la défense est mauvaise. Je pense vraiment que beaucoup de joueurs ici peuvent faire les mêmes choses dans d’autres ligues où la défense est bien présente » Guerschon Yabusele

Initié à la boxe par son père professionnel, Yabusele a logiquement enfilé les gants dans sa jeunesse. Il a également joué au foot, jusqu’à l’âge de 7 ans.

« J’étais déjà un gamin costaud. Je jouais au fait et un jour mon père m’a dit que je devenais vraiment costaud et que je devais essayer le basket, que j’allais aimer ça. À partir de là, j’ai commencé à jouer au basket.

Actuellement, l’ancien de Rouen récupère d’une entorse de la cheville datant des playoffs. Il va rester en France un petit moment avant de s’envoler pour Boston où il sera évalué par les médecins de l’équipe. Il rejoindra ensuite la D-League pour le restant de la saison.

« Ça va l’aider à apprendre un peu notre système et à se préparer pour la Summer League

via ESPN

Facebook Comments

Leave a Reply