Les All-NBA Teams du mois de mars

Les All-NBA Teams du mois de mars

Avec un peu de retard, voilà les All-NBA Teams du mois de mars 2017. Que de changements le mois passé avec les Cavaliers qui ont proposé un bilan indigne d’un champion en titre (7V-10D), synonyme de LeBron James et Kyrie Irving une fois de plus sortis des teams mensuelles. On voit aussi l’arrivée de joueurs que l’on attendait plus à telle fête, avec Damian Lillard et C.J. McCollum, Portland ayant proposé le meilleur bilan de la ligue sur la période qui nous intéresse.

Une fois de plus, j’ai dû jouer avec les postes pour essayer de proposer des All-NBA Teams ayant du sens et équilibrées.

Les critères pris en compte sont :

  1. Les seuls matchs du mois concerné.
  2. Les résultats collectifs sur la période.
  3. Avoir joué au moins 70% des matchs concernés.
  4. Pas de Hype.
  5. L’importance et l’implication du joueur dans le système de son équipe.
  6. Les stats individuelles sur la période.
  7. Ma subjectivité, car il faut faire des choix et les assumer.

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LE RANKING PRÉCÉDENT

All-Mars 1st team

PG : Damian Lillard – Portland Trail Blazers (13-3)
29.1 pts à 48.3%, 4.4 rbds, 6 passes, 1.4 int & 2.9 bps en 35.4 mins (entrée/retour)
SG : C.J. McCollum – Portland Trail Blazers (13-3)
22.8 pts à 50.2%, 3.4 rbds, 3.4 passes, 0.5 int & 1.5 bps en 35.7 mins (entrée/retour)
SF : Kawhi Leonard – San Antonio Spurs (13-4)
26.3 pts à 47%, 6.3 rbds, 4.1 passes, 2.1 ints, 0.9 ct & 2.1 bps en 35.5 mins (=)
PF : Giannis Antetokounmpo – Milwaukee Bucks (14-4)
22.4 pts à 51.4%, 8.4 rbds, 4.8 passes, 1.3 int, 1.8 ct & 2.2 bps en 35.7 mins (entrée/retour)
C : Rudy Gobert – Utah Jazz (10-6)
17.3 pts à 71.5%, 13.5 rbds, 1.7 passes, 2.9 cts & 1.8 bps en 35.7 mins (=)

Seuls deux joueurs sont rescapés de la team du mois passé avec Kawhi Leonard qui semble le joueur le plus stable de la saison, ce qui pourrait faire du meilleur two-way player de la NBA, le candidat le plus logique au futur trophée de MVP. Rudy Gobert sort lui du meilleur mois de sa carrière, jamais le pivot de l’Équipe de France n’a été aussi productif en attaque, le tout sans baisser son intensité défensive. Les deux « compères » voient arriver Damian Lillard et C.J. McCollum, les Blazers étant dynamités par l’arrivée de Jusuf Nurkic dans l’Oregon. Milwaukee fut l’autre surprise du mois passé, avec un Giannis Antetokounmpo décalé au poste 4, conséquence de la blessure de Jabari Parker. Le Greak Freak est devenu le cauchemar de toutes les défenses NBA, car aucun power-forward (ou presque) ne peut arrêter le point-forward de 22 ans.

All-Mars 2nd team

PG : Stephen Curry – Golden State Warriors (12-4)
25.5 pts à 45.2%, 5.2 rbds, 7.5 passes, 2.1 ints & 3.4 bps en 33.7 mins (-1 team)
SG : Russell Westbrook – Oklahoma City Thunder (8-7)
34.1 pts à 43.6%, 10.5 rbds, 11.1 passes, 1.8 int & 4.7 bps en 34.9 mins (=)
SF : Klay Thompson – Golden State Warriors (12-4)
23.5 pts à 47.9%, 3.7 rbds, 1.7 passes, 0.8 int & 1.4 bp en 34.2 mins (=)
PF : Anthony Davis – New Orleans Pelicans (10-6)
26.8 pts à 52%, 12.6%, 2.1 passes, 1.3 int, 1.7 ct & 2 bps en 35.8 mins (entrée/retour)
C : Jusuf Nurkic – Portland Trail Blazers (13-3)
15.8 pts à 50%, 11 rbds, 3.1 passes, 1.1 int, 2.1 cts & 3.1 bps en 29.5 mins (entrée/retour)

Russell Westbrook et Klay Thompson sont toujours là, le Thunder proposant toujours des stats impressionnantes, mais les résultats de son équipe ne sont toujours pas à la hauteur d’un futur MVP. Quant à Klay Thompson il voit arriver Stephen Curry, les deux Warriors toujours orphelins de Kevin Durant ont retrouvés leurs marques qui étaient les leurs lors des deux dernières saisons. À l’intérieur, Anthony Davis fait son retour dans mes teams mensuelles, son association à DeMarcus Cousins semble commencer à fonctionner, même si les Pelicans paraissent imbattables quand l’ex King n’enfile pas son jersey. Jusuf Nurkic est la grosse surprise du mois (8 pts & 5.8 rbds à Denver cette saison), son arrivée sous le maillot des Blazers a changé la donne pour les joueurs de Terry Stotts, rééquilibrant le jeu et permettant enfin d’avoir un joueur créatif et sachant s’imposer des deux côtés du terrain pour enlever de la pression à Lillard et McCollum. Après avoir fait payer leur manque de respect aux Nuggets, le Bosnien s’est fracturé la jambe, mauvaise nouvelle pour la franchise de l’Oregon qui aura du mal à conserver le huitième seed de la Conférence Ouest.

All-Mars 3rd team

PG : Isaiah Thomas – Boston Celtics (11-5)
28 pts à 47.3%, 2.1 rbds, 4.8 passes, 1.4 int & 2.8 bps en 32.9 mins (=)
SG : James Harden – Houston Rockets (9-6)
30.6 pts à 45.6%, 8 rbds, 10.7 passes, 1.5 int & 5.9 bps en 36.5 mins (-1 team)
SF : DeMar DeRozan – Toronto Raptors (10-6)
25.8 pts à 46.1%, 5.4 rbds, 4.5 passes, 0.9 int & 2.4 bps en 35.1 mins (entrée/retour)
PF : Draymond Green – Golden State Warriors (12-4)
10.8 pts à 38.5%, 7.5 rbds, 6.1 passes, 1.9 int, 1.3 ct & 2.5 bps en 33.1 mins (entrée/retour)
C : Hassan Whiteside – Miami Heat (10-6)
17.1 pts à 58.1%, 13.8 rbds, 0.9 passe, 2.3 cts & 1.8 bps en 31.6 mins (-1 team)

Isaiah Thomas continue de porter les Celtics sur ses petites épaules, actuels seconds de la Conférence Est, il file tout droit vers sa première sélection à une All-NBA Team de la saison, respectant sa progression et ses objectifs personnels… vraiment impressionnant ! Au côté de la nouvelle icône de Boston, se trouvent James Harden qui continue sur sa saison pleine et DeMar DeRozan, de retour aux affaires et qui maintient les Raptors en l’absence de Kyle Lowry. Dans la peinture, Draymond Green et son activité refont surface, tandis qu’Hassan Whiteside semble avoir franchi un palier, pour devenir enfin la présence intérieure que son potentiel lui permet d’être.

Facebook Comments

Leave a Reply