Jaylen Brown : « J’étais encore au lycée il y a 2 ans et aujourd’hui je suis en finales de conférence contre les champions en titre »

Jaylen Brown : « J’étais encore au lycée il y a 2 ans et aujourd’hui je suis en finales de conférence contre les champions en titre »

L’un des joueurs de Boston les plus efficaces si ce n’est le plus efficace dans le Game 1 contre Cleveland, Jaylen Brown a eu le mérite de réussir sur plusieurs séquences à ralentir un LeBron James pourtant inarrêtable (38 points, 9 rebonds et 7 passes) mercredi.

À seulement 20 ans, le 3ème choix de la draft 2016 hyper athlétique n’est pas du genre à rester bouche bée devant le meilleur joueur de la ligue et n’est pas là pour faire de la figuration.

« C’est un peu fou de se dire que j’étais encore au lycée il y a 2 ans et qu’aujourd’hui je suis en finales de conférence contre les champions en titre. C’est cool. C’est le plus gros match de ma carrière et je suis prêt pour le challenge.

On va devoir s’entre-aider. On doit se soutenir les uns les autres un peu plus en défense. Il voulait marquer le coup dans la peinture. On doit mieux le bloquer et venir en aide. C’est un bon joueur, mais on doit lui rendre la tâche plus difficile qu’elle ne l’était au dernier match. Pour être honnête, je ne pense même pas au fait que je joue contre LeBron James. Je joue simplement au basket. Il lace ses chaussures comme moi, donc je vais donner tout ce que je peux pour essayer de le ralentir et aider mon équipe. Je suis un compétiteur, donc je ne me dis pas ‘je défends contre un des meilleurs joueurs de la ligue’. Je me dis que j’ai un boulot à faire et que si je ne le fais pas, je ne vais pas jouer » Jaylen Brown

Dans le vestiaire et en dehors, il est conseillé par Gerald Green.

« Ce que j’ai retenu des playoffs jusque-là ? Toujours se tenir prêt. Vous ne savez jamais quand on pourrait appeler votre nom. Et comment gagner, les petites choses qui font gagner des matchs. Apprendre ça aussi tôt va m’aider pour ma carrière. Des gars comme Gerald Green m’ont conseillé depuis le début, il a beaucoup d’expérience, a été hors de la ligue, mais il a toujours fait l’effort de venir me parler, et c’est un exemple parfait pour moi. Il m’a appris à tirer profit de chaque situation car on ne sait pas ce qui peut se passer. Il est super talentueux, peut sauter au plafond et il a connu des événements malheureux. Mais il est toujours là et il est positif, c’est vraiment une des personnes qui m’a le plus aidé par rapport à la NBA, au business, tout » Jaylen Brown

via NBA

Facebook Comments

Leave a Reply