Un ton au-dessus et dominatrice à l’intérieur, la Serbie valide son billet pour la demi-finale

Un ton au-dessus et dominatrice à l’intérieur, la Serbie valide son billet pour la demi-finale

Trop légère à l’intérieur, l’Italie n’a pas réussi à embêter la Serbie et s’incline 83-67. Les Serbes affronteront la Russie vendredi pour une place en finale.

Les Serbes ont construit leur succès sur leur domination intérieure avec 44 rebonds à 19 dont 17 offensifs 44 points à 18 dans la raquette. Cela a compensé leur 8/29 à 3-pts. Maladroit, Bogdan Bogdanovic a pris ses responsabilités en dernier quart quand son équipe a eu besoin de plier le match. Il termine avec 22 points à 8/18, 6 rebonds et 4 passes. Il a été bien aidé par Milan Macvan (13 points, 6 rebonds et 3 passes), Vladimir Lucic (11 points) et Boban Marjanovic (10 points, 7 rebonds et 4 passes). En face Marco Belinelli n’a pas sorti un assez bon match pour permettre aux siens d’espérer. il signe 18 points à 5/17 dont un horrible 2/11 à 3-pts. Luigi Datome ajoute 15 points à 5/11.

L’Italie a bien démarré la rencontre en mettant les 5 premiers points et en défendant très bien, limitant ainsi les Serbes à 0 point en 4’30. Mais les hommes d’Ettore Messina n’ont pas profité des soucis serbes en attaque en ne prenant pas plus de 5 points d’avance. Les Serbes sont revenus et dans les 3 dernières minutes les deux équipes se sont même répondues avec une hausse de l’adresse, 10-10 puis finalement 18-17 pour la Serbie, grâce notamment à 10 lancers francs et une domination intérieure.

Dominée au rebond et à l’intérieur, l’Italie a fini par prendre un run, assez sévère. Sous l’impulsion des 3-pts de Lucic et Macvan et des nombreux points dans la raquette, les Serbes ont passé un 12-2 pour mener 35-27. Les 3-pts coup sur coup de Burns et Datome ont fait du bien à l’Italie mais ce fut de courte durée, les Serbes pilonnant à l’intérieur pour finalement mener logiquement 44-33 à la pause. Après 20 minutes les Serbes dominaient 22-7 au rebond et affichaient un 16/16 aux lancers contre 2/3 aux Italiens. Ces derniers étaient encore dans le matchs grâce à leur 7/17 à 3-pts.

Toujours en difficulté à l’intérieur, l’Italie a vu la Serbie prendre 15 points d’avance, pas suffisant toutefois pour s’envoler et plier la rencontre. Accrocheurs, les Italiens sont restés à une dizaine points malgré la maladresse de Marco Belinelli. Biligha a notamment fait un bon passage pour limiter la casse, 59-48 à l’entame des 10 dernières minutes.

En contrôle en début de quart, les Serbes ont continué de naviguer à une dizaine de points devant l’Italie, empêchant le moindre run. Sur un 3-pts de Belinelli et un layup de Datome, l’Italie a entretenue un peu l’espoir en revenant à 8 points à 5 minutes du buzzer. Leader serbe, et pas trop en réussite jusque là, Bogdan Bogdanovic a pris ses responsabilités avec 5 points de suite pour redonner de l’air aux siens, qui ont filé vers la victoire.

Facebook Comments

Leave a Reply