Anthony Randolph : « Je vais m’en souvenir jusqu’à la fin de mes jours »

Anthony Randolph : « Je vais m’en souvenir jusqu’à la fin de mes jours »

On aura beau râler sur le fait que certaines nations européennes vont trop loin pour s’assurer les services de joueurs américains en passant par des naturalisations « blagues », on ne peut que s’incliner devant le parcours exceptionnel de la Slovénie dans cet Euro 2017. Anthony Randolph(ic) n’a certes pas chanté avec ses « compatriotes » sur le podium, Goran Dragic a certes dû passer son coup de gueule en anglais pendant la finale contre la Serbie, mais l’Américain de 28 ans a participé à une aventure humaine inoubliable. En terminant avec une médaille d’or autour du cou.

« Je suis simplement heureux que la Slovénie m’ait accueilli à bras ouverts et heureux pouvoir faire partie de cette histoire avec eux. Remporter l’or de cette façon, en restant invaincus, c’est quelque chose dont je vais me souvenir jusqu’à la fin de mes jours » Anthony Randolph

Joueur important de la rotation (11.7 points, 5.2 rebonds et 1.3 passe en 24.3 minutes de moyenne), il a parfaitement réussi à se fondre dans le collectif sans faire d’ombre aux deux stars de l’équipe, invaincue sur le tournoi (9-0, première dans l’histoire de l’Euro) :  Goran Dragic (22.6 points, 4.4 rebonds et 5.1 passe en 27.8 minutes) et Luka Doncic (14.3 points, 8.1 rebonds, 3.6 passes en 29.1 minutes).

« C’est une des équipes les plus proches dans laquelle j’ai été. Les gars sont altruistes, ils veulent voir tous les joueurs réussir. Peu importe qui faisait un gros match au scoring, on est toujours restés ensemble » Anthony Randolph

Cette saison, l’ancien Warrior et Knick qui a confié qu’il avait dimanche vécu le moment le plus fort de sa carrière, jouera sa deuxième saison sous le maillot du Real Madrid en Liga. Depuis son départ de NBA en 2014, il a également passé 2 saisons en Russie (Lokomotiv Kuban, Krasnodar).

Leave a Reply