Kristaps Porzingis: « J’étais genre :’Est-ce que je peux revenir dans le match ?’ Je me sentais presque bien à ce point »

Kristaps Porzingis: « J’étais genre :’Est-ce que je peux revenir dans le match ?’ Je me sentais presque bien à ce point »

S’il publie régulièrement des photos ou des vidéos de son quotidien sur les réseaux sociaux depuis son opération du genou gauche le 13 février, Kristaps Porzingis ne s’était pas exprimé publiquement depuis sa rupture du ligament croisé antérieur le 6 février. C’est chose faite.

« Je vais revenir plus fort, meilleur. Je pense que ces choses-là n’arrivent pas pour rien. Et si ça devait arriver, je ne dirais pas que c’était le bon moment, mais il vaut mieux que ça arrive à ce moment-là car je vais pouvoir utiliser les deux derniers mois de la saison et toute l’offseason pour travailler sur mon corps. » Kristaps Porzingis

Les premières estimations font état d’un retour, au mieux, un peu avant Noël. On parle en effet de 10 à 12 mois d’absence. Même si la situation évoluera évidemment selon le bon déroulement de sa rééducation.

« Je ne peux rien vous donner. Je n’en ai aucune idée. Vous devriez peut-être demander au médecin. Il vous dirait quelque chose. Moi je prends les choses jour après jour et on verra quand je serai de retour. Pour le moment il n’y a pas de date, il est bien tôt pour ça. » Kristaps Porzingis

C’est sur sa réception après avoir dunké sur Giannis Antetokounmpo que le Letton s’est blessé.

« Sur le moment on ne ressent que la douleur. Mais quand je me suis levé et que j’ai marché un peu, ça allait un peu mieux à chaque pas. Une fois dans le vestiaire j’étais genre :’Est-ce que je peux revenir dans le match ?’. Je me sentais presque bien à ce point.

Quand ils ont fait les tests, les médecins avaient déjà un mauvais pressentiment. Je pensais que c’était une entorse. Je n’ai pas entendu de ‘pop’. Quand j’ai appris la nature de la blessure, au début j’étais sous le choc. Je n’arrivais pas à croire que ça m’était arrivé à moi. Et puis 30 secondes plus tard j’ai dit : ‘Ok, qu’est-ce que je peux faire maintenant ? Maintenant il faut que je me concentre sur la prochaine étape, c’est-à-dire le comeback. » Kristaps Porzingis

À 22 ans, le géant (2,21m) préfère voir le verre à moitié plein.

« Je vais pouvoir utiliser ce temps pour travailler sur moi, physiquement et mentalement, comme je n’ai jamais eu l’occasion de le faire. Je ne me suis jamais vraiment arrêté au cours de ma carrière. C’est le bon moment de faire ça pour moi. On verra. Je pense tous les jours au jour où je serai de retour. Je vois la lumière au bout du tunnel, quand je pourrais rejouer et apprécier ce jeu que j’aime tant. » Kristaps Porzingis

Sans lui (il n’est pas autorisé à rester assis sur le banc), les Knicks sont tombés au fond du trou, avec seulement 1 victoire sur leurs 13 derniers matchs. L’équipe est tellement mauvaise qu’à son retour, Porzingis pourrait avoir un coéquipier « lottery pick » à ses côtés.

« On verra ce qui se passera cet été. Je n’ai pas vraiment pensé à ça et ce n’est pas mon boulot. Donc je suis confiant dans le fait que les dirigeants feront les bons moves. » Kristaps Porzingis

via New York Post

Leave a Reply