La belle histoire d’Andre Ingram, rookie de 32 ans et shooting machine en démonstration; Kobe Bryant : « J’adore ça »

La belle histoire d’Andre Ingram, rookie de 32 ans et shooting machine en démonstration; Kobe Bryant : « J’adore ça »

Cette nuit le héros de la rencontre entre les Lakers et les Rockets se nomme Ingram, mais pas Brandon, Andre. Le shooteur, signé par les Lakers pour les deux derniers matchs de la saison, a effectué ses débuts en NBA à 32 ans, 4 mois et 23 jours, ce qui fait de lui le 14ème plus vieux rookie de l’histoire NBA. L’histoire est belle puisqu’il a passé avant ça pas moins de 10 ans en G-League, dont 6 avec l’équipe affiliée des Lakers. Il est devenu le meilleur shooteur de l’histoire de la G-League avec 713 tirs à 3-pts, à un énorme pourcentage de 46%. Déterminé à jouer en NBA il a préféré rester en G-League pendant toutes ces années afin de réaliser un jour son rêve, c’est pour cela qu’il ne compte que deux matchs en dehors des Etats-unis, en Australie. Une carrière galère dans une ligue où les salaires sont bien loin de ceux de la NBA ou encore de certains championnats en Europe, et afin d’arrondir un peu ses fins de mois il lui est arrivé une fois durant l’intersaison de donner des cours de maths à ses coéquipiers, lui qui est diplômé de physique. Sa ténacité a fini par être récompensée cette nuit lorsqu’il est entré en jeu en fin de premier quart. Il a même été félicité par Chris Paul, au courant de son histoire

« Je lui ai dit que j’avais entendu parler de son histoire et cette ténacité est incroyable. Je lui ai dit ‘Respect.’ 10 ans à batailler en G-League pour finalement avoir une opportunité et jouer comme ça, c’est très spécial. » Chris Paul

Car l’histoire ne s’est pas arrêtée là, il ne s’est pas contenté de faire ses premiers pas en NBA, il les a fait avec la manière. Il a rentré ses 4 premiers tirs à 3-pts pour finalement signer 19 points à 6/8 dont 4/5 à 3-pts, 3 rebonds, 1 passe, 3 contre et 1 interception en 29 minutes.

« C’était excellent. Lorsque nous sommes allés nous échauffer, j’ai ressenti de l’électricité. C’était incroyable. Le public, les lumières, c’était quelque chose qu’on vit une fois dans sa vie. C’était énorme. » Ingram

Il a rapidement enflammé le public avec son shoot atypique et une fameuse réception, mais si efficace.

« J’ai essayé de ne pas penser à mon premier shoot. Mais tout le monde était genre ‘Dès que tu as une position, dégaine !’ Tous les joueurs, tous les coachs m’ont dit ça. C’était fou. Voir le premier rentrer, c’était une super sensation. » Ingram

Shooteur d’élite, il l’a montré cette nuit, et pourrait pourquoi pas attirer l’œil de certaines franchises

« Il a montré au monde du basket quel shooteur il est. Le seul tir à 3-pts qu’il a manqué il a été victime d’une faute. » Luke Walton

« Jouer de la façon dont il a joué, c’est le genre de chose dont vous rêvez. C’est une histoire qui inspire. Il avait sa place sur le terrain. » Brook Lopez

« C’est la preuve qu’il faut travailler dur, ne jamais abandonner et s’accrocher. » Julius Randle

Il a été récompensé de sa ténacité

« Ca valait le coup. Ca a été une joie. J’ai passé 10 ans en D-League mais j’ai toujours apprécié, j’ai toujours pris du plaisir avec mes coéquipiers, tous sans exception. C’est ma route, la route que j’ai empruntée, et ce n’est pas un souci, car je l’ai appréciée. Bien sûr il y a des moments où vous vous demandez si ça arrivera un jour ou non. Je suis tellement reconnaissant que ce soit arrivé. » Ingram

Le public a même scandé MVP-MVP !

Il a été également salué par Kobe Bryant

Sa femme, qui avait fait le déplacement pour sa première était émue

Via ESPN

Leave a Reply