Boudé par la nouvelle NBA, Marcin Gortat dit non au shoot à 3-pts : « Cet été, je vais bosser sur mon bronzage et mes abdos »

Boudé par la nouvelle NBA, Marcin Gortat dit non au shoot à 3-pts : « Cet été, je vais bosser sur mon bronzage et mes abdos »

Alors qu’on a vanté durant ces playoffs les valeurs collectives d’équipes comme Utah ou Indiana, à Washington, c’est plutôt l’inverse qui se passe. Tension entre les joueurs durant la saison, manque clair de cohésion sur le terrain, un leadership clairement dans les mains de John Wall mais qui ne semble pas faire l’unanimité dans le vestiaire…

Et qui dit doutes ou échecs dit souvent changements en NBA. Le prochain à quitter le navire pourrait être Marcin Gortat. Le Polonais déjà passé par Orlando et Phoenix entre 2007 et 2013 a encore un an de contrat (13.6 millions de dollars pour la saison 2018-19) et l’équipe pourrait tenter de le transférer, comme elle l’a déjà fait sans que cela aille au bout dans le passé.

« L’année dernière j’ai dit :’Je vais parler à mon agent et lui dire si c’est un bon fit ou non’. Bon cette année ce sera encore plus le cas puisque j’ai encore un an de contrat. Je sais comment ça se passe en NBA. Je veux être prêt. Si quelque chose se passe, je veux être informé. Je ne veux pas lire le petit titre suivant en bas de la page d’ESPN : ‘Gortat transféré’. Ou l’entendre à la télé. J’aimerais que ça vienne de mon agent. Mais on verra. » Marcin Gortat

À 34 ans, le pivot a passé ses 5 dernières années dans la capitale américaine. En 25.3 minutes de jeu cette saison, le titulaire apportait 8.4 points et 7.6 rebonds par match, ses plus petites moyennes depuis 2009-10, sa 3ème saison NBA. La « faute » à un Ian Mahinmi bien présent (77 matchs) et un coach, Scott Brooks, qui favorise souvent des lineups small-ball (avec Markieff Morris ou Mike Scott au poste 5).

« Je suis le plus vieux gars de l’équipe. En se basant sur le passeport, le plus vieux. Mais physiquement, je suis quasiment plus jeune que n’importe qui dans son équipe. Je me sens bien. J’ai encore un an. J’aimerais faire cette année ici, à Washington, mais on verra ce qui se passe. » Marcin Gortat

Pour le poseur d’écran de Wall, il est trop tard pour commencer à se développer un tir à 3-points (il en a tenté 20 en 759 matchs NBA) pour revenir à la mode.

« Je suis convaincu d’être un shooteur solide à 4/5m. Mais je ne vais pas prendre de 3-points. Non, je ne vais pas faire ça. Cet été je vais bosser sur mon bronzage, mes abdos, un peu mieux dessiner mes biceps. J’en ai encore dans le réservoir. Je veux revenir et être le gars que j’étais l’année dernière (10.4 rebonds par match). J’espère que j’aurais cette opportunité. » Marcin Gortat

via NBC Sports

Leave a Reply