James Harden vs Kevin Durant, à des années-lumière de l’époque OKC; « À l’entraînement c’était la guerre »

James Harden vs Kevin Durant, à des années-lumière de l’époque OKC; « À l’entraînement c’était la guerre »

Il y a tout juste 6 ans, le trio du Thunder Russell Westbrook Kevin DurantJames Harden vivait ces dernières semaines ensemble. L’actuel Rocket est parti le premier, via un trade après avoir refusé un contrat de 55.5 millions de dollars sur 4 ans, soit 4.5 millions de moins que le max de l’époque. Quatre ans plus tard, c’est Durant qui a suivi, pour rejoindre l’équipe qui venait de l’éliminer en finales de conférence Ouest alors qu’il avait avec OKC mené 3-1 dans cette série face aux Warriors aux 73 victoires.

C’est assis à côté du propriétaire du Thunder Clay Bennett lors d’un match de football américain de l’université d’Oklahoma que Durant a appris, via un sms du GM de l’époque Troy Weaver à Bennett qu’Harden venait d’être transféré.

« Je suis juste reconnaissant pour les années passées ensemble. On était deux jeunes hommes qui cherchaient à trouver qui ils étaient sur le terrain de basket et dans la vie. Ça a été une vraie joie de traverser ça avec James. » Kevin Durant

Finalistes en 2012 après avoir sorti les Spurs 4-2, le Thunder a ensuite succombé à Miami en Finale, 4-1. Aujourd’hui, chacun a un titre de MVP en poche (celui d’Harden arrivera sans aucun doute le mois prochain). Mais seul Durant a à nouveau accéder aux Finales depuis (2017).

« On était tout le temps à la salle (une ancienne piste de roller située à une demi-heure de route d’Oklahoma City et d’où on pouvait parfois sentir des relents d’odeur de l’usine Purina située juste à côté) et à n’importe quelle heure de la nuit à jouer au basket. C’était un sentiment de pur basket. » Kevin Durant

Difficile de ne pas penser à ce qu’aurait pu réaliser ce trio s’il ne s’était pas séparé alors que les trois stars avaient encore leurs meilleures années devant eux. Mais avec des si…

via SF Chronicle

1 Comment

  1. Plus un Serge Ibaka encore au top de son art défensif.
    Ca avait de la gueule en effet !

Leave a Reply