Brad Stevens sur les louanges à son égard : « Absurde, ça met mal à l’aise »

Brad Stevens sur les louanges à son égard : « Absurde, ça met mal à l’aise »

Élevé au rang de génie du coaching, Brad Stevens a confié avant le Game 2 des siens, qui mènent 1-0 face aux Cavaliers en finale de conférence Est sans Kyrie Irving et sans Gordon Hayward, qu’il préférerait autant que les louanges soient collectives.

« C’est absurde. Tous ces éloges ça met mal à l’aise, et c’est quelque chose que tous les gars devraient avoir. On a tous un rôle à jouer, et on doit tous jouer ce rôle aussi bien que nous pouvons.

C’est une collaboration avec tout le monde, Danny (Ainge) fait partie de ceux qui choisissent les joueurs et il a fait de véritables home runs. » Brad Stevens

Aron Baynes, qui a également joué sous Gregg Popovich à San Antonio, trouve des similarités entre les deux maîtres de la plaquette.

« Ce sont tous les deux de grands coachs. Il y a sans aucun doute une similarité entre eux deux. Ils ont aussi leurs propres méthodes c’est sûr. Il y a des comparaisons mais de beaucoup de façons ils sont aussi différents et uniques, et j’ai de la chance d’avoir beaucoup appris des deux et de toujours beaucoup apprendre de Brad.

Bon plan : Jusqu’à 40% de réduction sur les Jordan Retro. C’est ici

À l’antenne de la radio Sirius XM NBA, la légende de l’équipe Robert Parish a calmé un peu le jeu.

« Je pense qu’il reçoit un peu trop de louanges mais j’aime ce qu’il fait. Ils l’encensent comme s’il avait remporté trois ou quatre titres. Faut arrêter maintenant. Qu’il gagne d’abord quelque chose. Mais ne vous méprenez pas, il faut admettre que c’est un coach solide, je lui concède ça. Mais tout l’amour qu’il a de la part des médias, on croirait que les Celtics ont remporté 2 ou 3 titres. Le fait de ne pas avoir gagné de titre ne veut pas dire que vous n’êtes pas un grand ou un bon coach. Ce n’est pas ce que je dis. Je ne dis pas qu’il ne devrait pas recevoir des louanges pour ce qu’il a fait parce que c’était du super boulot. Je dis juste que par rapport à tout ce qu’on entend, on dirait qu’il a gagné un titre ou deux. Ils ne parlent pas autant de Steve Kerr. » Robert Parish

via ESPN

Leave a Reply