[Interview] Evan Fournier : « J’espère que Mo Bamba sera un Rudy Gobert plus offensif »

[Interview] Evan Fournier : « J’espère que Mo Bamba sera un Rudy Gobert plus offensif »

Meilleur marqueur français en NBA depuis maintenant 3 saisons, Evan Fournier a retrouvé l’équipe de France cette semaine. Il ira jouer avec les bleus en Bosnie-Herzégovine le 29 juin et en Russie le 2 juillet, les deux dernières rencontres du premier tour des éliminatoires de la prochaine Coupe du monde. Il a répondu à nos questions sur son nouveau coach, le Magic et l’équipe de France.

Quel est ton ressenti par rapport aux joueurs qui étaient présents pendant les fenêtres précédentes afin de remplacer les joueurs NBA et Euroleague ?

« C’était une belle opportunité pour eux. J’ai des amis comme Lahou Konaté (Nanterre) qui a pu participer à ces matchs et quand on en parle il est super heureux. Donc tant mieux. »

Seras-tu présent en septembre pour le début de second tour des qualifications ?

« Non, je ne pense pas. Je ne connais pas exactement les dates mais ça risque d’être compliqué. »

Tu t’attends à quoi pour les deux matchs qui arrivent ? 

« Deux matchs compliqués certainement. En Bosnie, je pense qu’il y’aura une belle ambiance. Pour la Russie, ce sera un peu different. C’est un pays qui est connu pour le basket, qui pratique un bon basket donc ça ne sera pas simple. »

Avec le retour des joueurs NBA et Euroleague, les équipes apparaissent comme des oppositions plus relevées que lors des précédents fenêtres ?

« Oui évidemment et tant mieux. On aime jouer dans l’adversité et contre les meilleurs joueurs possibles, c’est excitant pour nous. »

Le groupe voit arriver de nouveaux joueurs, des retours et une nouvelle utilisation de Batum. Ressens-tu du changement dans le jeu ?

« Ça ne change pas grand-chose, c’est à peu près les mêmes joueurs et les mêmes systèmes. Il y’a quelques ajustements mais rien de très nouveau. »

Ta franchise le Magic d’Orlando a décidé de changer de coach. T’attends-tu à voir beaucoup de changements avec Steve Clifford ?

« Je n’ai pas encore vraiment d’attentes puisque je ne le connais pas assez. Il a une réputation de coach assez dur, qui aime discipliner ses joueurs. C’est un profil plutôt défensif, je connais son style mais je préfère attendre de le rencontrer avant de me faire une idée. J’ai appris avec les 7 coachs différents que j’ai eus, qu’il faut attendre de travailler réellement avec la personne pour apprendre à la connaitre. »

Tu as pu discuter de Steve Clifford avec Nicolas Batum ?

« Sincèrement, très peu. Mise à part que Nico a vraiment apprécié de travailler avec lui. On n’est pas rentré dans les détails. »

Tu n’en as pas ras le bol de cette instabilité au niveau des coachs ?

« C’es très frustrant. Aucun joueur n’a envie de changer de coach chaque année. Mais je ne peux rien changer, à part aider l’équipe à gagner des matchs pour avoir plus de stabilité. »

D’après ESPN, ta franchise aurait contacté Memphis pour récupérer leur 4ème choix avant la draft. Les Grizzlies voulaient t’intégrer dans le deal mais Orlando a refusé. Est-ce que tu ressens cette confiance entre la franchise et toi ? Que tu fais partie des plans pour le futur ?

« C’est une question difficile. Je vais dire oui, car quand je parle avec les gens, lorsqu’on a de vraies discussions, je sens la confiance et l’intérêt. Tu sens que ces gens là croient en toi. Mais en NBA, il faut être conscient que la confiance ne peut empêcher quoi que ce soit. S’il y’a un deal sur la table et qu’il est impossible à rater, alors le joueur sera transféré même s’il est adoré. »

« Il ne faut pas chercher très loin, il faut tout simplement mieux jouer »

Tu sors de ta meilleure saison sur le plan statistique mais toujours sans playoffs. L’équipe donne l’impression de ne pas progresser à ton rythme. Que faut-il changer pour passer ce cap ?

« C’est tout simple mais faut juste être meilleurs sur le terrain. Il ne faut pas chercher très loin, il faut tout simplement mieux jouer, être plus solidaire, produire un meilleur basket et mieux défendre. Ça parait basique mais c’est pourtant la vérité, être meilleur. »

Orlando a sélectionné Mo Bamba à la draft. As-tu pu voir ce qu’il pourrait vous apporter ?

« J’espère qu’il sera un Rudy Gobert plus offensif. Il a les qualités physiques et la longueur pour devenir une vraie présence dans la raquette. Mo a un potentiel pour changer très clairement notre jeu. Je suis impatient de le découvrir. »

Comptes-tu faire un nouveau camp cet été en Algérie ?

« Ça ne sera pas pour cette année car je me marie cet été. Je vais avoir un été très chargé. Mais on essaye de mettre en place une Junior NBA avec la ligue. J’espère que cela se réalisera. Ça serait exceptionnel. »

Tu participeras au NBA Africa Game 2018. Ça te tenais à cœur ?

« Oui, vraiment. J’ai un peu râlé quand j’ai vu que je n’y étais pas. Ça sera sympa d’y aller, j’espère qu’on aura une belle fête. Je vais profiter de l’occasion pour faire un safari en passant. »

Leave a Reply