Brad Stevens : « Je ne pourrais pas être moins impressionné après ces trois matchs »

Brad Stevens : « Je ne pourrais pas être moins impressionné après ces trois matchs »

Les Celtics figurent parmi les favoris à l’Est pour atteindre les Finals. Pourtant, leur début de pré-saison est loin d’être satisfaisant puisqu’ils ont perdu deux rencontres sur les trois qu’ils ont disputées. Pas encore de quoi s’alarmer, mais suffisant pour que le coach des Celtics, Brad Stevens, remette les choses au clair avec ses joueurs.

« Il en avait marre de nous (après la défaite contre Cleveland ndlr). » Marcus Smart.

« Je ne pourrais pas être moins impressionné après ces trois matchs. Notre défense est une passoire. Je veux qu’on s’améliore partout dans cette moitié du terrain. On a encore beaucoup de boulot à faire, je crois que c’est assez clair. Nous ne sommes pas aussi bon que nous l’avions annoncé pour le moment. » Brad Stevens.

Même s’il ne s’agit que de matchs de pré-saison et donc sans aucune incidence, Stevens aimerait que ses joueurs prennent les bonnes habitudes dès maintenant.

« Aucune chance que l’on domine seulement grâce à notre talent, aucune équipe ne fait ça. Il faut jouer ensemble et de la bonne façon. » Brad Stevens.

Le bon côté des choses, c’est que les joueurs sont d’accord avec leur coach.

« Je m’en fous que ce soit la pré-saison. Tout le monde nous regarde et s’attend à ce qu’on joue bien, il faut le faire. » Marcus Morris.

Même si certains ne veulent pas s’alarmer plus que ça non plus.

« Il ne faut pas non plus surréagir. C’est logique de la part de Brad de dire et il a raison mais ça ne sert à rien d’aller trop vite dans les conclusions non plus, ce n’est que de la pré-saison. » Jaylen Brown.

Pour Marcus Smart, ces défaites sont même une bonne chose puisqu’elles vont permettre aux joueurs de redescendre sur terre.

« Il faut que l’on redevienne nous-mêmes. On ne faisait pas les efforts nécessaires en défense, nous étions fainéants. Les gars switchaient au lieu de défendre en face de leurs joueurs. On veut que quelqu’un face le boulot à notre place et ce n’est pas nous. Brad n’était donc pas heureux, il était dans son droit et nous l’a fait savoir. » Marcus Smart.

Les Celtics ont terminé deuxièmes de la conférence Est l’année dernière avec 55 victoires pour 27 défaites.

Via Boston Globe.

Leave a Reply