[Interview] Pascal Siakam : « Je ne suis pas déçu, c’est un signe d’encouragement » 

[Interview] Pascal Siakam : « Je ne suis pas déçu, c’est un signe d’encouragement » 

Après la rencontre contre les Brooklyn Nets remportée sur le fil 127-125 par les Raptors, nous avons pu discuter avec Pascal Siakam, révélation de la saison à Toronto. Celui-ci a fortement contribué à la victoire des siens en compilant 17 points, 4 passes et 4 rebonds.

Pascal, c’est une belle victoire ce soir. Comment juges-tu la performance de l’équipe pour ce deuxième match avec Marc Gasol ?

C’était pas mal du tout. On a travaillé beaucoup de choses pour pouvoir jouer ensemble avec de nouveaux joueurs. On a aussi Fred (VanVleet) qui n’était pas là, donc il fallait trouver des ajustements. Mais c’était bien de voir Marc être agressif. On voit ce soir le talent qu’il a donc c’est bien pour nous.

A titre personnel, comment as-tu vécu la Trade Deadline ? Est-ce que tu étais convaincu que tu allais rester aux Raptors ou alors tu avais quelques doutes ?

Nan on sait jamais. C’est jamais sûr pour personne. Je penses que c’est toujours la peur, enfin pas vraiment la peur mais tu ne sais jamais ce qui va se passer dans ces moments-là. On ne peut jamais dire qu’on est sûr.

Concernant Marc Gasol, on sent qu’il y a déjà dès le deuxième match, des automatismes qui commencent à se créer. Tu sens que ça prend avec le collectif ?

Oui très bien. Le talent est là. Je pense que pour lui l’important c’est justement de voir comment s’ajuster avec tout le monde. Les tirs qu’il a mis aujourd’hui et ce qu’il a montré ça prouve qu’il y a beaucoup de promesses. Il faut continuer à travailler pour voir comment l’intégrer au mieux dans l’équipe mais pour le moment cela se passe très bien après ces deux matchs.

Nick Nurse a émis l’éventualité de te faire jouer au poste 3 en même temps que Serge Ibaka et Marc Gasol, est ce que c’est pour toi un poste que tu pourrais occuper ?

Oui à mon avis je pourrais parfaitement. Je pense que je suis un joueur complet. Ça dépendra de ce que le coach veut faire. Mais pour moi l’important c’est surtout d’être là et d’essayer d’aider l’équipe. Que je joue 2, 3, 4 ou 5 ça m’importe pey

Avec beaucoup de matchs joués en peu de temps on peut dire que le All Star Break va faire du bien ?

Oui bien sûr on l’attendait, ça va faire énormément de bien. Je vais pouvoir prendre un peu de soleil. D’abord, on a un dernier match qui arrive, mercredi je crois (Contre les Wizards) et après on va pouvoir prendre du repos.

Malgré tout tu n’es pas trop déçu de ne pas participer au All-Star Game ? Ton nom avait été évoqué et tu as fini dans le top 10 du Frontcourt à l’est.

Non pas pour l’instant. Pour le moment je ne suis qu’au début de ma carrière donc je suis content d’être pris en considération. Pour moi, c’est déjà un plus. Tout ce que ça peut faire maintenant c’est m’encourager à continuer à travailler et puis essayer l’année prochaine d’être au top pour pouvoir y aller. Donc non je ne suis pas déçu. C’est un signe d’encouragement.

Pour conclure, tu es aussi régulièrement cité dans la course pour le MIP. Là tu viens d’affronter un de tes principaux rivaux pour ce titre à savoir D’Angelo Russell qui vient de sortir une grosse performance (28 points, 14 passes, 7 rebonds). Que penses-tu de sa progression ?

C’est un très bon joueur en effet. Il mérite d’être All-Star. Sur cette saison il l’a prouvé. J’aime comment il joue. Ça prouve qu’il a travaillé dur. Pour moi, il y a toujours une certaine fierté à voir les résultats de quelqu’un qui travaille beaucoup, donc c’est très bien. Je suis content pour lui.

Propos recueillis par Gauthier Hartmann à la ScotiaBank Arena de Toronto

1 Comment

  1. On l'attend en équipe nationale du Cameroun

Leave a Reply