Doc Rivers : « Ils nous ont découpés en morceaux »; Lou Williams : « Kevin Durant a annoncé la couleur et nous n’étions pas prêts »

Doc Rivers : « Ils nous ont découpés en morceaux »; Lou Williams : « Kevin Durant a annoncé la couleur et nous n’étions pas prêts »

Comme lors du Game 2, les Warriors ont mené de 31 points contre les Clippers cette nuit. Mais cette fois, les hommes de Doc Rivers n’ont pas réussi à faire de comeback et les Warriors ont fini par s’imposer 132 à 105 pour mener leur série 2 à 1.

« L’atmosphère était différente par rapport au dernier match où nous n’avions pas le contrôle dans le troisième quart-temps. » Steve Kerr, le coach des Warriors.

Le coach des Clippers Doc Rivers a lui aussi vu une grosse différence par rapport au Game 2.

« Quand ils sont arrivés sur le terrain, honnêtement, ils nous ont découpés en morceaux. J’ai trouvé qu’ils étaient plus intenses, plus physiques que nous. Ils ont voulu envoyer un message et ils l’ont fait. Nous n’avons pas très bien réagi. Nous n’avons pas bien tiré non plus. Sur ce point, c’était presque un replay du match 1. Contre eux, si vous ne marquez pas, vous ne gagnez pas. Peu importe si vous défendez bien. Cette nuit, on a aussi perdu beaucoup trop de ballons. » Doc Rivers.

« Ils sont arrivés en étant prêts à jouer. On les a un peu humiliés sur leur parquet lors du dernier match, c’est comme ça qu’ils l’ont senti en tout cas, je pense et ils se sont assurés de revenir sur le terrain et de répondre ce soir. Ils ont été très bons dans tous les aspects du jeu et des deux côtés du terrain. Il faut leur dire bravo. » Lou Williams.

Après deux premières rencontres où il n’a pas eu beaucoup d’impact, Kevin Durant s’est réveillé. L’ailier des Warriors a inscrit 38 points en 29 minutes, sans jouer une seule seconde dans le dernier quart-temps et sans paraître le moins du monde gêné par la défense de Pat Beverley.

« Il est arrivé sur le terrain avec le couteau entre les dents. Il m’a beaucoup posté, je me doutais que ça allait arriver. Comme chaque joueur de basket, quand il met des paniers tôt dans le match il se chauffe et est compliqué à arrêter. » Pat Beverley.

« Il avait un état d’esprit différent par rapport aux autres matchs. Il a donné le ton très tôt dans la rencontre et nos gars ont adoré ça. C’était contagieux et ça nous a permis de bien défendre également. » Steve Kerr.

Dès le début de la rencontre, Doc Rivers a senti que l’ailier allait être plus performant que lors des précédents matchs.

« Je n’ai pas aimé ce qu’il se passait dès le début du match. On pouvait voir que les arbitres allaient peu laisser jouer. Un de mes assistants a dit que c’était bien, je n’étais pas d’accord. C’était clair que ça n’allait pas jouer en notre faveur, même si ce n’était pas forcément en leur faveur non plus. On était l’équipe la plus physique, j’ai trouvé que ce soir c’était l’inverse. Ils avaient l’avantage de l’énergie. » Doc Rivers.

« C’est un des trois meilleurs joueurs NBA. Il joue à un haut niveau et on s’y attendait. La seule chose qui me déçoit, c’est qu’il a annoncé la couleur avant même d’aller sur le terrain. On n’était pas prêt, nous n’avons pas fait du bon boulot pour défendre sur lui. D’un autre côté, c’est KD. Il est capable de mettre ce genre de tirs, de jouer à un haut niveau. C’est ce qu’il a fait ce soir. On sera prêt pour le prochain match. » Lou Williams.

Si encore Durant avait été le seul à tirer son épingle du jeu, les Clippers auraient pu rivaliser. Mais Stephen Curry n’a pas loupé grand-chose non plus (21 points à 7/11 en 20 minutes de jeu), tout comme Andrew Bogut (8 points, 14 rebonds et 5 passes à 4/5 aux tirs) et le duo Kevon Looney/Andre Iguodala en sortie de banc (25 points à 10/13 en cumulé). Les Warriors ont shooté à 55% aux tirs, dont 43% à trois points sur la rencontre.

« Ce que je n’ai pas aimé, c’est que toute leur équipe avait de bons tirs. Pas seulement Durant. S’il est bon et que vous arrivez à arrêter les autres, on peut gagner. Mais tout le monde s’est régalé cette nuit. Il faut que je regarde les matchs, j’ai déjà vu des choses qui sont, je pense, des erreurs de notre part. Mais il faut aussi leur donner du crédit. Ils étaient prêts pour ce match. » Doc Rivers.

Et comme en plus la défense des Warriors a complètement sorti Danilo Gallinari de son match (2/13 aux tirs), les espoirs des Clippers cette nuit étaient vraiment très minces.

« On doit le mettre en confiance, on doit lui donner plus de tirs, d’opportunités faciles de se mettre en confiance tôt dans le match et créer un momentum en sa faveur. Je ne sais pas si les prises à deux l’ont gêné. Il a déjà subi ça par le passé et il s’en sortait plutôt bien. » Lou Williams.

« Il a loupé de tirs alors qu’il a eu des tirs ouverts, mais on doit lui trouver de meilleurs shoots. Il a eu du mal dans le Game 2 également. Je crois qu’il a marqué 17 points dans le dernier quart, et on a fini par gagner. Ce n’est pas une coïncidence. Quand Gallo ne marque pas, ça nous rend les choses compliquées. On a besoin de son scoring. » Doc Rivers.

Via Los Angeles Times et ASAP Sports.

Leave a Reply