Draymond Green se considère comme le meilleur défenseur de l’histoire; Andre Iguodala : « Draymond est le Melo de la défense »

Draymond Green se considère comme le meilleur défenseur de l’histoire; Andre Iguodala : « Draymond est le Melo de la défense »

Quel est le meilleur défenseur de l’histoire ? La liste des prétendants est très longue : Bill Russell, Scottie Pippen, Michael Jordan, Gary Payton, Tim Duncan, Kareem Abdul-Jabbar, Ben Wallace ou encore Kawhi Leonard, Kevin Garnett… Pour Draymond Green cela ne fait aucun doute quand on lui pose la question :

« Moi. C’est ce que je crois. J’y crois dur comme fer. » Green

Une fois défenseur de l’année, ce qui est certain c’est que ces dernières années l’ailier fort s’est mué en arme défensive létale pour les Warriors, toujours présent lorsque les playoffs arrivent. Profil parfait du défenseur moderne, capable de défendre sur quasiment tous les postes, et donc de switcher mais aussi de protéger le cercle, il a forcément les atouts physiques qui vont avec. S’il n’est pas très grand, il compense avec de très longs bras, mais aussi des pieds rapides et a la puissance nécessaire pour s’occuper de pivots. S’il ne paie pas de mine, demandez à ceux qui croisent sa route chaque soir.

« Quand les gens me demandent qui est un des joueurs les plus difficiles à défendre et que je réponds Melo, ils me rétorquent toujours : ‘Vraiment ?’ Maan, Melo c’était un gros gars rapide avec du basket plein les mains. Puis il peut shooter. Quand il vous plaçait son premier pas, c’était tellement rapide, puis en plus de ça il est puissant. Les gens doivent arrêter de manquer de respect à Melo. Draymond est le Melo de la défense. C’est une bonne analogie. J’aime ça. Il est intelligent. Il est plus costaud qu’il n’en a l’air, et ses bras sont vraiment longs. Je l’ai vu éteindre totalement des joueurs. Rappelez-vous ce qu’il a fait à Marc Gasol. » Andre Iguodala

Et il a surtout le QI basket défensif qui va avec et lui permet d’anticiper ce que l’attaque fait.

« C’est probablement le joueur le plus intelligent sur le terrain à chaque fois qu’il entre en jeu. Puis il joue plus dur que tout le monde. Il a toujours un temps d’avance et il parle durant les actions. Puis il y a aussi le facteur d’intimidation qui entre en jeu. » Kevon Looney

Il a montré l’étendue de son talent défensif face aux Blazers lors du Game 2, menant la charge après la pause et il termine avec 5 contres.

« Il a été incroyable. Il avait des problèmes de fautes, et j’ai trouvé que notre banc a fait un super boulot en nous permettant de garder Green au frais tard dans le troisième quart et tôt dans le quatrième. Il est revenu huit minutes avant la fin du match. Son niveau de jeu, ses actions en défense, comme Andre Iguodala d’ailleurs, ont été fantastiques.C’est ce qu’il faut en playoffs, il faut que les gars jouent vraiment à un haut niveau. Nous avons volé ce match. Ils ont été meilleurs que nous sur une grosse partie de la rencontre, mais nous nous sommes bien battus en deuxième mi-temps. » Steve Kerr, le coach des Warriors.

Suffisant pour faire de lui le meilleur défenseur de l’histoire ? Impossible ne serait-ce que de rentrer dans ce débat puisque la NBA a bien trop évolué pour avoir des points de comparaison qui tiennent la route.

Via The Athletic

Leave a Reply