Les Warriors sortent de la galère avec un run historique mais tremblent jusqu’au bout (merci Iggy) et perdent Klay Thompson !

Les Warriors sortent de la galère avec un run historique mais tremblent jusqu’au bout (merci Iggy) et perdent Klay Thompson !

Pour le 5ème match d’affilée, Golden State a été mené à la mi-temps, mais grâce à un 3ème quart dominé 34-21 et surtout un 18-0 pour démarrer la seconde mi-temps (20-0 au total, record en finales NBA), les Warriors ont réussi à rebondir et à prendre le Game 2 109-104 ! L’équipe, menée de jusqu’à 12 points, a pris au maximum 13 points d’avance avant de subir un 24-21 dans les 12 dernières minutes mais de survivre aux blessures de Klay Thompson (ischio-jambier) et Kevon Looney (clavicule) notamment grâce à un 3-points clutch d’Andre Iguodala dans les dernières secondes !

Thompson a terminé meilleur marqueur des siens malgré sa blessure avec 25 points à 10/17 (5 rebonds, 5 passes), devant Stephen Curry (23 points à 6/17, 3 rebonds, 4 passes), Draymond Green (17 points à 6/12, 10 rebonds, 9 passes) et DeMarcus Cousins (11 points à 3/8, 10 rebonds, 6 passes, 2 contres). Les 9 points de Quinn Cook en sortie de banc ont aussi été précieux. Iguodala a lui terminé à 8 points à 3/8, 8 rebonds et 6 passes. En face Kawhi Leonard a signé 34 points à 8/20 (16/16 aux lancers-francs), 14 rebonds et 3 passes, Fred VanVleet 17 points à 7/17, Kyle Lowry 13 points à 4/11, Pascal Siakam 12 points à 5/18.

Première mi-temps

Klay Thompson a marqué les 9 premiers points des Warriors, devant 9-7 après 5 minutes de jeu mais menés 14-9 suite à un 7-0 encaissé sur les 2 minutes suivantes face à un Kawhi Leonard agressif au rebond offensif et dans son attaque du cercle. Les Warriors sont revenus à un point avant de reprendre 5 points de retard (sur un gros alley oop claqué par Siakam) puis d’égaliser et de prendre l’avantage 23-19 au terme d’un 10-0 (conclu par 4 lancers de Green) en un peu plus d’une minute ! Siakam, Green et VanVleet ont successivement attaqué le cercle avec succès derrière pour remettre Toronto sur les rails puis en tête 27-26 après 12 minutes sur une claquette de Serge Ibaka.

L’équipe de Nick Nurse a continué à imposer sa volonté en début de 2ème avec un 10-0 (6 pts de VanVleet, 37-28) en 3’30. Cousins a arrêté l’hémorragie avec 4 lancers et un 3-pts alors que Lowry avait donné 10 pts d’avance à Toronto grâce à un rebond offensif de Leonard, mais le pivot a pris sa 3ème faute derrière. Sur un superbe service de Marc Gasol, Norman Powell a fait exploser la Scotiabank Arena sur un gros tomar juste avant que Leonard ne trouve les 2 pts plus la faute, cette fois pour le +11 (46-35) à 5’16 de la pause ! Avec 12 pts de Curry (0/6 pour commencer le match) en moins de 4 minutes, les Warriors – menés de jusqu’à 12 pts en 1ère mi-temps – sont finalement revenus à 59-54 à la pause.

Seconde mi-temps

Il n’a pas fallu 2 minutes aux Warriors (dominés 16-9 sur contre-attaque en 1ère mi-temps mais devant 27-26 sur le match) pour reprendre l’avantage 61-59 à la reprise grâce à un 7-0 porté par Curry (floater) et Iguodala (jump-shot à zéro degré et 3-pts). Le run s’est transformé en 11-0 après un caviar de Cousins pour le layup de Thompson puis 14-0 (68-59) sur un 3-pts de ce dernier. Il est même monté jusqu’à 18-0 (72-59, +13 Warriors) avant que VanVleet ne vienne enfin délivrer les siens sur un 3-pts dans le corner à 6’20 ! L’écart a été en partie maintenu par les seconds couteaux des Warriors (et un très long 3-pts de Curry à 40.3 secondes du buzzer) malgré les 12 pts de Leonard dans les 5 dernières minutes du 3ème, achevé sur le score de 88-80 en faveur des Warriors.

Malgré trois 3-pts encaissés en un peu plus d’une minute derrière, les Warriors étaient toujours devant 98-91 à 8’04 grâce à 2 réussites longue distance signées Quinn Cook au milieu des missiles adverses. Entré pour le début du 4ème quart, Shaun Livingston a réussi un très bon passage en milieu de période. D’abord sur un 4-0 personnel puis sur une passe alley oop pour Green afin de reprendre 10 pts d’avance à 6’18, 104-94. Après avoir provoqué la 3ème de Curry et ramené les siens à 106-98, Lowry est sorti suite à sa 6ème faute (évitable) sur Cousins à 3’52.

La fin de match a été hachée des deux côtés, après une faute provoquée et une technique sifflée à Curry, Leonard a réduit l’écart à 5 points à 1’08. Une longue séance vidéo plus tard pour déterminer si Draymond Green avait oui ou non sorti la balle, le ballon a été rendu aux Raptors à 51.6 secondes. Après 2 échecs et 2 rebonds offensifs, Danny Green a mis dedans à 3-pts et ramené les siens à 106-104 à 26.9 secondes mais Iguodala lui a répondu dans la foulée après une séquence compliquée pour récupérer 5 pts d’avance à 5.9 secondes du buzzer ! Green a raté une dernière tentative à 3-pts derrière, victoire Golden State 109-104 !

1 Comment

  1. Dans un match NBA, quand Stephen Curry voit le ALL Star dans face vouloir prouver au monde qu'il peut marquer trente points et porter la balle mieux que toute son équipe. Stephy pour les intimes rigole joyeusement en mâchant son protège dents avec douceur comme un bonbon. Car Stephy sait que le match est gagné d'avance.
    Mais au contraire, quand l'équipe en face joue un basket collectif où peu importe qui finira meilleur marqueur . Tonton Steph se dit: zut, Il va falloir jouer au basket et faire des efforts.

Leave a Reply