Eurobasket 2019 : Les bleues galèrent mais accélèrent au bon moment dans le sillage d’une grande Olivia Epoupa

Eurobasket 2019 : Les bleues galèrent mais accélèrent au bon moment dans le sillage d’une grande Olivia Epoupa

L’essentiel est assuré pour les bleues dans leur entrée dans l’Eurobasket. Si la manière n’y était pas, elles dominent la République tchèque sur le score un peu trompeur de 74-61.

Elles ont connu énormément de mal en première mi-temps, maladroites et pas en place défensivement, manquant notamment d’agressivité. Mais sous l’impulsion d’une grande Olivia Epoupa (18 points à 7/13 dont 2/3 à 3-pts, 4 rebonds, 6 passes et 6 interceptions, 25 dévaluation), bien aidée par Alexia Chartereau (9 points à 4/5) et Bria Hartley (13 points à 5/12), les bleues ont fait la différence entre la fin du 3ème et le début du dernier acte, remporté 24-11.

Le fil du match

Les bleues ont eu du mal à rentrer dans le match puisqu’elles n’ont inscrit qu’un petit panier en 3’30 et 2 en 5’40, et en défense elles ont été coupables de pas mal d’errances qui ont permis aux Tchèques d’avoir des positions ouvertes et des layups pour mener 10-4. Malgré un 3-pts de Marine Johannès, les filles de Valérie Garnier ont continué de de cafouiller leur basket en attaque et n’ont pas vraiment réglé leurs soucis défensifs, 17-9 République tchèque grâce à leur adresse extérieure. L’entrée en jeu de Bria Hartley a fait du bien pour donner un peu plus de rythme et Olivia Epoupa a réalisé une énorme fin de quart avec notamment 3 interceptions de pour permettre aux bleues de passer un 10-0 et prendre la tête. Elhotova a tout de même redonné l’avantage aux siennes avec un shoot à 3-pts au buzzer 20-19.

Même s’il y a eu du mieux dans l’intensité défensive, les bleues ont multiplié les layups ratés et ont connu d’énormes soucis offensifs avec seulement 2 points en 5’30 ! Résultat, 7 points d’avance pour les Tchèques. Alexia Chartereau et Sandrine Gruda ont mis fin à cette disette, mais toujours en réussite de loin et sous l’impulsion d’Elhotova et Hejdova, les Tchèques ont pris leur plus gros écart du match, 35-25. Finalement Valeriane Ayayi a limité la casse avec un shoot à 3-pts, 35-28 à la pause. Après 20 minutes l’équipe de France affichait seulement 11/31 aux tirs, 4/10 lancers et 2/9 3-pts contre 6/12 derrière l’arc pour les Tchèques.

Le tir à 3-pts d’Olivia Epoupa a permis aux bleues de passer un 7-0 en début de seconde mi-temps et revenir à 37-35. Bien plus agressives en défense, elles n’en ont pas profité, toujours maladroites aux shoots et à 3-pts. La République tchèque s’est redonnée de l’air 45-37, mais une nouvelle fois grâce à l’activité d’Epoupa, auteur d’un layup, d’une interception et d’une passe décisive en 5 secondes, la France a initié un beau run pour finir le quart avec une excellente Alexia Chartereau, auteur de 5 points de suite pour mettre les deux équipes à égalité 50-50 après 30 minutes..

Marine Fauthoux a permis aux bleues de repasser devant sur un shoot à 3-pts, imitée ensuite par Bria Hartley, qui a aussi ajouté un layup pour faire passer le score à 58-54. Bien plus en difficulté offensivement, les Tchèques ont peu à peu cédé et sur un nouveau 3-pts de Johannès, la France a porté son avance à 7 unités à un peu moins de 4 minutes du terme. Les Tchèques ont continué de s’accrocher en profitant notamment de ballons perdus pour rester à 2 possessions, mais Bria Hartley a un shoot à 3-pts à 1’36 de la fin et Epoupa a fait de même pour plier définitivement le match.

Leave a Reply