Frank Kaminsky à l’assaut d’un Phoenix qui renaît difficilement de ses cendres

Frank Kaminsky à l’assaut d’un Phoenix qui renaît difficilement de ses cendres

Interrogé par Arizona Sports, le nouveau poste 4 des Suns Frank Kaminsky a répondu aux questions sur sa free agency. Il a notamment avoué que Phoenix était une destination qui l’intéressait dès l’année (2015) où il a été drafté en 9ème position :

« Lorsque je retourne quatre ans en arrière jusqu’à la draft, c’était une des équipes qui m’intéressait vraiment. » Kaminsky

Avec les Suns, il a signé un contrat de 2 ans pour 10 millions de dollars et ils auraient même exprimé leur intérêt aux Hornets pendant la saison :

« Ça a commencé pendant la saison dernière. Les choses ne se passaient pas comme je le voulais à Charlotte. Vous entendez donc parler d’équipes qui s’intéressent à vous, que ce soit pour un trade ou autre chose, et je sais que Phoenix était une équipe qui était intéressée. » Kaminsky

Phoenix est d’ailleurs la première équipe qui l’a appelé cet été et ça joue forcément un rôle déterminant dans sa prise de décision :

« C’est quelque chose qui me touche vraiment : les gens qui vous veulent. C’est quelque chose que vous voulez toujours trouver en NBA. Vous voulez toujours trouver une équipe qui vous veut et qui est disposée à vous donner l’occasion de venir aider à gagner et à changer la culture de jeu. » Kaminsky

Malgré cet intérêt arrivé très tôt dans la free agency, l’intérieur de 26 ans a trouvé le processus assez stressant :

« C’est assez stressant, je dois être honnête. Il y a beaucoup d’incertitude. Vous entendez beaucoup de choses, mais vous ne savez pas exactement ce qui va se passer. Vous avez des idées en tête. Vous avez des destinations que vous aimez. Mais ces choses pourraient ne jamais se concrétiser. » Kaminsky

Heureusement pour Franky, ça s’est concrétisé et il essaiera d’apporter ses qualités pour que Phoenix passe un cap :

« Je suis un joueur offensif polyvalent. Je suis capable de faire beaucoup de choses différentes avec la balle et sans la balle. Je pense que la chose dont je suis le plus fier au cours des dernières années, c’est probablement de pouvoir créer des actions pour les autres membres de l’équipe. Je pense que cela vient avec l’apprentissage de la NBA, l’apprentissage des défenses d’autres équipes, l’apprentissage de la façon de jouer dans différentes situations, qu’il s’agisse d’un changement défensif, de mismatches, de ce genre de choses. » Kaminsky

Il est également conscient des points sur lesquels il doit s’améliorer :

« Je suis vraiment impatient de m’améliorer et de montrer aux gens que je peux améliorer mon jeu sur le plan défensif. C’est l’une des plus grosses faiblesses de mon jeu. Tout cela va changer. » Kaminsky

Même s’il change, pas sûr que Phoenix aille bien loin. L’effectif est trop faible et pour l’instant, Ricky Rubio semble être la seule recrue de taille. Les Suns risquent de passer une nouvelle saison au fond du classement malgré les ajouts de Dario Saric et Aron Baynes au sein de l’effectif.

Leave a Reply