Le « bon petit soldat » Tobias Harris a mis les points sur les i : « J’étais sous-utilisé, clairement »

Le « bon petit soldat » Tobias Harris a mis les points sur les i : « J’étais sous-utilisé, clairement »

Trop considéré comme une pièce rapportée à son goût suite à son transfert de Los Angeles à Philadelphie en seconde partie de saison, Tobias Harris – considéré de l’extérieur comme un bon petit soldat faisant bien abstraction de son ego – a fait savoir durant la saison et au moment de sa free agency à son coach Brett Brown qu’il n’était pas satisfait de s’effacer au profit de Jimmy Butler ou Joel Embiid dans des situations qu’il estimait être tout à fait capable de gérer lui aussi.

« J’étais sous-utilisé, clairement. Bien sûr l’année dernière, nous avions une combinaison de différents gars, il y avait le facteur nouveauté entre tout le monde. Mais oui sans aucun doute j’étais sous-utilisé.

[…] C’est quelque chose dont coach Brown et moi avons parlé lorsque je suis venu au meeting le 30 juin. Comment ça se passerait dans ces situations. » Tobias Harris

Jamais l’ailier n’a posé d’ultimatum, jamais les deux hommes ne se sont fâchés, mais durant leur rencontre en début de free agency, Brown a admis à Harris qu’il aurait pu être la première option plus souvent, que ce rôle ne devait pas forcément automatiquement revenir à Jimmy Butler. Quelques heures plus tard, le joueur et Philadelphie trouvaient un accord pour 5 ans et 180 millions de dollars. Deux heures après ça, Butler partait à Miami via un sign-and-trade.

Un match en particulier lui était resté en travers de la gorge. Le Game 7 des playoffs contre Toronto. Dans ce match, l’ancien Clipper avait pris 9 shoots et en a raté 4. Butler en avait pris 14 et raté 9, Embiid 18 pour 12 manqués. Malgré un temps de jeu plus élevé à Philadelphie (35) qu’à Los Angeles (34.6), ses moyennes de points par match en saison étaient passées de 20.9 à 18.2.

« Je suis un scoreur, c’est ce que je fais de mieux, c’est ce que j’ai fait toute ma carrière. Je suis prêt pour ce rôle, sans aucun doute. Prêt à prendre ces tirs. Je vais être en position de créer et de scorer. J’aurai plus le ballon en main dans certaines situations. J’ai hâte. » Tobias Harris

via The Inquirer

Leave a Reply