Vincent Collet : « Entre hier et ce soir nous ne sommes pas devenus une équipe hors norme »

Vincent Collet : « Entre hier et ce soir nous ne sommes pas devenus une équipe hors norme »

Jeudi soir la prestation française face au Monténégro a été inquiétante pendant 3 quarts temps, avant un réveil brutal dans un dernier acte excellent. Hier soir face au Brésil on attendait que les bleus montrent ce visage pendant tout un match, mais il a fallu attendre la seconde mi-temps pour qu’ils enclenchent la seconde et montrent ce qu’on les sait capables de faire. Forcément il y avait de la satisfaction même si c’est loin d’être parfait.

« Entre hier et ce soir nous ne sommes pas devenus une équipe hors norme. Il y a encore plein de choses à améliorer. Au début on a simplement raté des tirs. Amath par exemple rentre les tirs qu’il a eus au début. On fait 27 passes décisives et ce soir il y avait plus d’application. En première mi-temps les Brésiliens mettaient dedans à chacune de nos erreurs. Nos attitudes ont été excellentes par la suite. Globalement l’attaque est en progrès. Cela doit nous encourager à aller dans cette bonne direction avec beaucoup plus d’altruisme. On a profité de la soirée pour tester des associations et donner quelques minutes de Nando De Colo en meneur. Il n’a que deux jours d’entraînement dans les jambes. Il a encore deux semaines pour monter en puissance. J’ai aussi beaucoup apprécié le match d’Evan Fournier dans sa capacité à trouver ses partenaires. C’est un symbole. » Vincent Collet

Comme face au Monténégro, tout est parti de la défense. Quand les bleus récupèrent des ballons et peuvent courir, ils sont intenables, et cela a aussi des conséquences sur le jeu placé, excellent après la pause, avec notamment un Nando De Colo en mode Magic Johnson.

« Même s’il y avait encore trop d’erreurs, quand on a élevé notre niveau de jeu en défense, on les a étouffés. On voulait passer la balle à l’intérieur pour ressortir la balle et avoir des espaces. On l’a plutôt bien fait. Ce genre de match permet de trouver du rythme, c’est très positif. A ce niveau-là les exploits individuels fonctionnent une fois sur cinq. La meilleure façon de jouer c’est de se passer la balle. » Vincent Poirier

Ce soir nouveau test face à l’Argentine de la légende Luis Scola.

Via FFBB

Leave a Reply