Coupe du monde : Après un énorme départ, l’équipe de France se fait très peur mais s’en sort avec un super Evan Fournier

Coupe du monde : Après un énorme départ, l’équipe de France se fait très peur mais s’en sort avec un super Evan Fournier

Que ce fut tendu mais l’équipe de France a assuré l’essentiel dans cette entrée dans la compétition. Ils dominent l’Allemagne 78-74 dans une rencontre où ils ont compté 24 poins d’avance en seconde mi-temps mais ont vu l’Allemagne revenir à seulement une possession dans le money time. Evan Fournier a alors pris ses responsabilités et permis aux bleus, avec l’aide de Rudy Gobert, auteur d’un 2+1 important, d’assurer l’essentiel.

Fournier est l’homme du match avec 26 points à 8/16 dont 3/6 à 3-pts, 10 rebonds et 3 passes alors qu‘Amath M’Baye sort lui sont meilleur match en bleu avec 21 points à 8/12 dont 4/6 à 3-pts. Rudy Gobert a été ultra-présent avec 9 points, 9 rebonds et 5 contres. Nando De Colo signe lui un match catastrophique avec 3 points à 0/3 et 5 ballons perdus, à l’image d’une second unit qui a pris l’eau à chaque fois qu’elle est entrée en jeu. En face Johannes Voigtmann sort le match de sa vie avec 25 points à 5/7 à 3-pts alors que Dennis Schröder, bien tenu en première mi-temps, s’est réveillé en seconde et termine avec 23 points à 7/19 et 8 passes.

Partez découvrir New York et la NBA pendant les vacances à partir de 999€ !

L’équipe de France a fait le début de match quasiment parfait avec un improbable 14-0 sous l’impulsion d’Evan Fournier, Amath M’Baye et Frank Ntilikina, et grâce à une grosse défense. L’Allemagne, ultra maladroite, a mis 7’22 pour marquer ses premiers points sur un shoot derrière l’arc de Lo. La France aurait pu mieux profiter de cette maladresse et cette défense sans des ballons perdus. Mais après 10 minutes le score était sans appel : 16-4 avec un terrible 1/17 aux tirs pour les Allemands et un Dennis Schröder en plein cauchemar.

Frank Ntilikina a inscrit son second shoot à 3-pts pour permettre à la France de démarrer sur un 5-0 avec un dunk de Vincent Poirier. Mais tout à coup la machine s’est enrayée. La second unit, menée par un Nando De Colo totalement à l’envers, a multiplié les ballons perdus et l’Allemagne est enfin rentré dans son match avec un 13-0 pour revenir à 21-17. Les bleus sont tombés sur une bien meilleure défense et ont eu toutes les peines à trouver des solutions. La France a même enchaîné 4 possessions de suite avec un ballon perdu et le duo Fournier – De Colo affichaient déjà 7 ballons perdus. C’est finalement Amath M’Baye qui a mis fin à cette mauvaise série avec 6 points de suite !

Il a redonné de l’air à la France et surtout impulsé un gros run français pour terminer la mi-temps. Avec le 5 majeur sur le terrain la France a passé un 15-3 avec un dernier 2+1 d’Evan pour mener 36-20.

Evan Fournier a mis les 6 premiers points français de la seconde mi-temps pour faire passer l’écart à 20 points, 42-22. En feu, Amath M’Baye a poursuivi son festival avec deux nouveaux shoots à 3-pts pour faire passer le score à 52-28 ! Mais tout à coup l’Allemagne s’est réveillée, une nouvelle fois face à un second 5 totalement à l’envers. Voigtmann  planté 2 tirs à 3-pts de suite, imité par Benzing qui en a également mis 2 pour remettre l’Allemagne à 10 unités. La second unit a pris l’eau et Dennis Schröder s’est enfin réveillé. Il a réduit l’écart à seulement 8 points, 54-46. C’est finalement Vincent Poirier sur un 2+1 qui a mis fin à cette série et la France a entamé le dernier quart avec un matelas de 10 points, 59-49.

L’Allemagne a débuté le dernier quart par un alley-oop dunk sur la tête de Poirier de Theis pour revenir à 6 points. Evan Fournier a alors pris les choses en main et aligné les paniers pour redonner de l’air à la France : 68-55. Mais Voigtmann, encore lui, a entretenu l’espoir pour l’Allemagne, 68-60. Bien plus incisif, Schröder est allé chercher des points sur la ligne des lancers pour revenir à 7 unités. Puis Voigtmann a encore trouvé la cible de loin et les bleus ont commencé à trembler surtout que Schröder a réduit l’écart à une possession, 71-68 à moins de deux minutes de la fin. Le 2+1 de Rudy Gobert a fait énormément de bien aux bleus, même si Kleber a répondu et l’Allemagne a eu une balle de -1 mais cette fois Voigtmann a échoué de loin. Evan Fournier a alors planté un gros shoot qui a quasiment scellé le sort du match avec 33 secondes à jouer. L’Allemagne a mis deux lancers et Nando De Colo a perdu un énième ballon qui a permis aux rouges de recoller à 2 points à 6 secondes du buzzer. Evan Fournier a plié le match sur 2 lancers.

Leave a Reply