Dwight Howard : « Un seul repas par jour pendant 1 mois »

Dwight Howard : « Un seul repas par jour pendant 1 mois »

De passage à Venice Beach ces derniers jours, Dwight Howard, clairement aminci, a dévoilé un corps plus affûté que jamais. Signé par les Lakers fin août suite à la blessure au genou de DeMarcus Cousins, le pivot a expliqué avoir suivi un régime drastique pour en arriver là. Il a dû commencer par faire une croix sur un plaisir coupable.

« Je mangeais beaucoup de bonbons avant. Je viens du Sud et quand on allait voir mon grand-père on repartait avec des tas de Snickers, Baby Ruth… donc c’est comme ça que j’ai développé mon goût pour les sucreries. Quand j’ai grandi ça a continué, je suis devenu un grand fan des Skittles, je voulais en manger tout le temps. Les Starbusts aussi, je n’arrivais pas à m’arrêter. Ensuite je suis tombé amoureux des Honey Buns, j’en mangeais au moins 4, 5 par jour, peut-être plus. Je les réchauffais et je les mangeais en buvant de l’eau glacée avec, c’était tellement bon…

Ma routine au début c’était McDonald’s avant chaque match. Deux double cheeseburgers, une grande frite, une petite frite, un milkshake chocolat fraise et un grand coca. Et je faisais les meilleurs matchs de ma vie derrière, donc je me disais il faut que je continue, ça marche ! Et puis j’ai vieilli… et je me suis dit non, ça ne va pas. » Dwight Howard

Un choix fait pour sa santé…

« J’ai voulu changer parce que j’ai pris conscience que c’était meilleur pour mon avenir. On aime tous manger… regardez Chick-Fil-A maintenant, même s’ils disent que ce n’est pas du fast food, les frites là-bas, mon dieu, ce sont les meilleures ! En plus il y en a juste en face de chez moi et je ne peux plus y aller ça m’énerve tellement (rire) mais c’est une bonne chose.

Je veux vivre longtemps et je me suis dit que j’allais devoir changer ce que je mangeais et ce que je buvais. Une fois que c’était décidé, c’était simple. On a enlevé tous les bonbons de chez moi, j’avais un énorme garde-manger rempli de bonbons de Sam’s Club, des Tootsie Rolls, des sucettes, Skittles, Starbust, Twix, Snickers… il y avait tout ce que tu voulais. C’était comme une station essence mais j’ai chez moi, les gens repartaient avec un seau (rires). Donc je me suis débarrassé de toutes ces sucreries en me disant je ne peux plus faire ça, ce n’est pas possible. » Dwight Howard

Mais aussi pour la suite de sa carrière professionnelle.

« La NBA est très différente aujourd’hui par rapport à mes débuts. Quand je suis arrivé en je faisais quasiment le même poids que je fais aujourd’hui, c’est dingue mais à l’époque il fallait être vraiment costaud, pouvoir bouger les gars en face. Quand je suis arrivé je n’arrivais pas à faire ça parce que je n’étais pas assez costaud. Donc j’ai décidé de manger de la viande, des pommes de terre tout en faisant le maximum de muscu possible pour devenir le plus costaud possible. J’ai fait ça quelques années et j’étais de plus en plus costaud mais j’avais aussi le sentiment d’être de plus en plus lent. Mon plus gros poids en carrière c’était 280 pounds (127 kilos). Et même si j’étais énorme et que je pouvais me promener en mode musclor, je n’arrivais pas à me toucher derrière le dos avec ma main. Là je me suis dit non, il faut que je change ça.

« Le jeu aujourd’hui est plus rapide, tous les gars sont derrière la ligne à 3-points, tu dois t’ajuster, donc j’ai perdu beaucoup de poids. J’ai perdu… je faisais 277 pounds (125 kg) et maintenant je fais 249 (112.9 kg). J’ai jeûné pendant 1 mois. Et ce n’était même pas si dur que ça. Un seul repas par jour vers 19h45, 20h, beaucoup de course et d’exercices de conditoning, et beaucoup de pommes vertes ! C’était plus mental qu’autre chose. Ça m’a aidé à mieux voir les choses, à prendre de meilleures décisions, tout était plus clair. » Dwight Howard

Leave a Reply