Kobe Bryant : « Nous ne sommes plus en 1992, le reste du monde nous a rattrapés depuis un moment déjà »

Kobe Bryant : « Nous ne sommes plus en 1992, le reste du monde nous a rattrapés depuis un moment déjà »

La légende des Lakers Kobe Bryant était l’ambassadeur de cette Coupe du Monde, il a donc été interrogé aujourd’hui sur la défaite des États-Unis en quart de finale contre la France. Et, selon lui, l’outrageuse domination américaine est terminée.

« J’entends beaucoup parler d’une potentielle deuxième Redeem Team (qui avait vengé les USA aux Jeux olympiques de 2008 après le fiasco en 2004 ndlr). Avons-nous envoyé la meilleure équipe possible pour remporter cette compétition ? Avec la Redeem Team, nous avons quand même dû réussir un quatrième quart-temps incroyable pour battre l’Espagne. Même en alignant la meilleure équipe possible, ça ne sera pas facile. Nous ne sommes plus en 1992. Le reste du monde nous a rattrapés depuis un moment déjà. Nous sommes arrivés au point où, parfois, les USA vont perdre, et d’autres fois ils vont gagner. C’est du très haut niveau. Peu importe si c’est une Redeem Team 2 ou non, ça ne sera pas une partie de plaisir. Le basket est un sport joué partout dans le monde donc ce n’est pas surprenant de voir les États-Unis se faire battre par de très bonnes équipes. Je pense que c’est très bien pour le sport, c’est un challenge pour nous parce qu’on veut gagner. » Kobe Bryant.

Si Team USA veut repartir avec une nouvelle médaille d’or aux Jeux olympiques, elle devra être en pleine forme et éviter les blessures.

« La santé sera très importante. Nous avons beaucoup de gars qui n’étaient pas en assez bonne santé pour jouer cette année. J’espère que l’année prochaine les gars vont être en pleine forme pour aller sur le terrain et jouer le mieux possible. » Kobe Bryant.

Et d’ailleurs, le numéro 24 ne veut pas accabler toutes les stars qui se sont désistées.

« Certains de ces gars n’ont pas eu l’opportunité de jouer pour les États-Unis donc je suis sûr que s’ils avaient été en bonne santé, ils auraient été là. D’autres viennent de sortir de blessures sérieuses et essaient de trouver comment s’en sortir et revenir à 100%. D’autres encore ont changé d’équipes et doivent s’installer avec leur famille. Donc je les comprends également. » Kobe Bryant.

Le retraité a également abordé le cas Giannis Antetokounmpo, assez décevant avec la Grèce lors de cette Coupe du Monde. Mais à seulement 24 ans, il aura d’autres occasions de briller dans les compétitions internationales.

« Le challenge pour lui, c’est comment il peut inspirer la prochaine génération d’athlètes. Peut-il inspirer une nation au point de la faire tomber amoureuse du basket, autant que lui est tombé amoureux du basket ? C’est comme ça qu’on jugera l’héritage qu’il laissera. Quand on a joué les JO en 2008, nous avons entouré la Grèce sur notre calendrier parce que Vasilios Spanoulis et Dimitris Diamantidis nous avaient fait mal par le passé. La Grèce a une histoire basketballistique très riche et maintenant ils ont un des meilleurs joueurs du monde. Il va falloir qu’ils réussissent à construire autour de ça et à partir de là. » Kobe Bryant.

Via Eurohoops.net , China Daily.et ESPN.

Voyage : Deux affiches de rêve à Boston !

Leave a Reply