Alex Abrines : « Russell Westbrook est quelqu’un de vraiment, vraiment gentil. Il m’a beaucoup aidé »

Alex Abrines : « Russell Westbrook est quelqu’un de vraiment, vraiment gentil. Il m’a beaucoup aidé »

Drafté en 32ème position en 2013, Alex Abrines avait réussi à s’imposer comme un solide shooteur à trois points avec le Thunder. Sauf que la saison passée, alors qu’il était dans son troisième exercice sous la tunique de l’équipe de L’Oklahoma, il a eu des soucis de dépression et a fini par quitter l’équipe, d’un commun accord avec les dirigeants. Aujourd’hui retourné chez lui, en Espagne et plus précisément à Barcelone, l’arrière a évoqué cette période de sa vie et le rôle qu’a joué Russell Westbrook.

« C’est quelqu’un de vraiment vraiment gentil. Il m’a beaucoup aidé, spécialement la première année. Dans la plupart de nos voyages, on faisait un truc ensemble. On regardait un film, allait au restaurant… Quand j’ai traversé ma dépression et que je ne voyageais plus avec l’équipe, il est resté en contact. Il m’a demandé de continuer à le voir pour manger ensemble. Il fait attention aux personnes qui se cachent derrière les joueurs. Il m’a aussi dit qu’il me supporterait si je décidais de partir de l’équipe. Les athlètes sont des gars normaux, mais ils reçoivent plus de pression que la plupart des gens. Les médicaments aident, mais au final, il faut chercher l’aide des professionnels, discuter avec la famille, les amis et avancer grâce à leur aide. C’est une douleur différente. Quand c’est physique, on peut le voir et le sentir. Dans la tête, on ne peut pas le voir et ça ne se traite pas comme une blessure au genou par exemple. Si vous ne traversez pas ce genre de choses, vous ne pouvez pas savoir ce que c’est. L’argent ne fait pas tout et il faut y être confronté pour s’en rendre compte. » Alex Abrines.

Abrines a disputé 174 matchs avec le Thunder, pour des moyennes de 5,3 points, 1,4 rebond et 0,5 passe décisive.

Via Eurohoops.

Voyage : Deux affiches NBA de rêve à Boston !

Leave a Reply