Dwane Casey : « On utiliser Blake Griffin plus judicieusement »

Dwane Casey : « On utiliser Blake Griffin plus judicieusement »

Auteur de se meilleure saison en carrière avec des moyennes de 24,5 points (46% aux tirs et 36% à trois points), 7,5 rebonds et 5,4 passes décisives, Blake Griffin a malgré tout eu du mal à qualifier les Pistons en playoffs. Il a dû tirer sur la corde et jouer malgré un genou douloureux pour atteindre la postseason et n’a même pas pu être en tenue lors des derniers matchs du premier tour contre les Bucks, contraint de voir son équipe se faire martyriser par Giannis Antetokounmpo. Cette année, il est, selon son coach Dwane Casey, revenu à 100% et prêt à en découdre. Sauf que le coach des Pistons veut lui enlever un peu de responsabilités pour lui permettre de prendre plus de repos.

« C’est toujours un des meilleurs dribbleurs de NBA, il est très efficace au poste et lui et Andre Drummond peuvent tous les deux jouer en transition en se projetant après avoir pris le rebond. On va l’utiliser de cette manière, mais maintenant qu’Andre peut aussi être efficace là-dessis, Blake n’a plus à faire le quaterback. Blake a vraiment progressé sur sa polyvalence, il n’est plus un gars capable de jouer seulement dos au panier et on doit en profiter. La clé, c’est que nous avons des joueurs avec des profils différents autour de lui. Il y a d’autres gars qui peuvent porter la balle et faire de belles actions, ce qui va permettre de lui enlever un peu de la pression apportée par le fait de porter un fardeau de cette taille. Il y a une possibilité que ses statistiques baissent un peu, mais il sera toujours productif parce qu’on va l’utiliser plus judicieusement. On va essayer d’être plus créatifs en attaque sans forcément que la balle passe tout le temps par lui. » Dwane Casey.

Parmi ces joueurs capables de soulager Griffin dont parle Casey, il y a notamment Derrick Rose, signé cet été, mais aussi Luke KennardDrafté en 2017, en 12ème position, l’arrière de 23 ans a réussi une belle saison l’année dernière, avec 9,7 points de moyenne à 39% à trois points.

« C’est sa troisième saison, et c’est lui dans notre équipe qui a réussi les meilleurs playoffs au niveau du scoring et de l’adresse. Il a joué avec confiance. Je pense qu’il va réussir une grosse année, garder cette confiance et mener beaucoup d’attaques quand il sera avec la second unit. Mais pas que d’ailleurs, ça sera aussi le cas avec les titulaires. Je n’ai pas encore complètement décidé comment on s’organisera de ce côté-là, mais que ce soit avec les titulaires ou les remplaçants, il fait un super boulot pour passer la balle et jouer les pick-and-rolls. S’il est sur le terrain avec Reggie Jackson et Derrick Rose, alors il pourra faire du catch and shoot. Ce sera notre couteau suisse en attaque. Il peut jouer beaucoup de rôles différents, mais il a vraiment progressé dans la création. Le plus important pour lui sera de rester en bonne santé parce qu’il a eu une tendinite au genou cet été, mais j’espère qu’il reviendra à 100% pour la saison. On a besoin de son adresse, c’est un de nos meilleurs tireurs à trois points. » Dwane Casey.

Andre Drummond et Reggie Jackson seront aussi attendus au tournant. Ils devront réussir une bonne saison pour que la franchise du Michigan atteigne ses objectifs.

« Pour Drummond, il n’a jamais été en aussi bonne condition physique depuis que je suis ici. Il est mince, taillé comme un roc et a peu de graisse… Il a travaillé avec Tim Grgurich et Sean Sweeney tout l’été et je pense que ça va payer. Il court comme un cerf. Nous avons un peu mis sur pause lors de la deuxième partie de saison le travail sur ses prises de décisions et les tirs à trois points, mais malgré tout, il est capable de jouer sur pick-and-roll et fait du très bon boulot, bien meilleur que l’année dernière. Il a travaillé là-dessus cet été, pour bien lire le jeu et prendre la bonne décision. Il est assez rapide pour défendre sur des plus petits quand les adversaires veulent jouer small ball. Donc on peut le garder sur le terrain et utiliser l’avantage qu’il nous offre en attaque. Sa finition près du panier est aussi importante. C’est un très bon rebondeur offensif et il est capable de finir après avoir capté la balle. Quant à Reggie, il a beaucoup changé son jeu, parce que je ne le fais pas autant porter la balle qu’avant. Nous avons fait la même chose à Toronto avec Kyle Lowry, mais avec l’addition et Blake et sa progression au niveau de la polyvalence, pareil pour Andre qui est lui aussi maintenant capable de porter la balle, Reggie a un rythme différent. Il ne se dit plus : « Si je n’ai pas la balle, je vais juste attendre qu’on me fasse la passe, je vais courir sur le terrain et aller dans les corners. » Je pense que ça lui a permis de se libérer pour les tirs à trois points, il a été beaucoup plus adroit à la fin de l’année. Il est devenu à l’aise avec Blake sur le terrain. À part le challenge physique qu’il devait affronter à cause de ses blessures, il devait se demander pendant la première partie de l’année comment il allait pouvoir marquer, prendre un tir, faire les bonnes décisions… Il a trouvé les solutions pendant la deuxième partie de la saison et a progressé dans ce rôle. » Dwane Casey.

Via NBA.com.

Voyage : Deux affiches NBA de rêve à Boston !

1 Comment

Leave a Reply