Kemba Walker de retour à Charlotte : « Je n’ai rien fait qui mérite que je me fasse siffler »

Kemba Walker de retour à Charlotte : « Je n’ai rien fait qui mérite que je me fasse siffler »

Kemba Walker a été drafté par Charlotte et y a passé huit saisons, avant de signer cet été à Boston. Ce soir, pour la première fois, le meneur va retrouver son ancienne équipe.

« Ça arrive plus vite que ce que je pensais. Je sais que ça va être beaucoup d’émotions, mais je suis impatient d’y être. Et je veux vraiment les battre. » Kemba Walker.

Ce sera également l’occasion pour Walker de revoir des visages familiers, comme ceux de sa mère et de sa sœur, qui habitent toujours à Charlotte.

« Ça va être fun, vraiment, je suis impatient. Y retourner, voir mes anciens coéquipiers, ma famille, tout le monde dans la salle, toute l’organisation… » Kemba Walker.

En arrivant à Boston, Walker a découvert quelque chose qu’il n’avait jamais connu à Charlotte : une équipe bâtie pour jouer le titre. Parce qu’il y a bien une chose qu’on ne peut pas lui reprocher, c’est de ne pas avoir essayé.

« Je me rappelle ces années, je crois qu’on a perdu 59 matchs et qu’on en a gagné 59 pour la saison rookie de Kemba (c’était pendant un lockout, ndlr). Je me rappelle de tout ce qu’on a essayé. Je pense que ce retour à Charlotte va le toucher parce qu’il n’est pas revenu à la salle depuis sa signature à Boston. De revenir et de jouer devant tous les fans qui l’ont supporté, qui l’ont vu devenir un All-Star. Grâce à lui, ces fans sont allés deux fois en playoffs. Quand je pense à tout ce qu’il a fait pour ces Hornets/Bobcats), alors que ce n’était pas un gros marché c’est incroyable. Et il a fait tout ça pour la ville. » Grant Williams, coéquipier de Walker à Boston et natif de la région de Charlotte.

Et forcément, pour le retour de celui qui a tant donné à la franchise, les fans sont attendus en nombre.

« Je ne sais pas s’ils ont beaucoup de monde pour leurs matchs à domicile, mais ça devrait être vivant ce soir. » Grant Williams.

Et lui-même ayant été un fan de Charlotte lors de ses jeunes années, il sait déjà comment Walker va être reçu.

« Kemba a été tellement sympa quand il était là, tellement gentil, que je serai très surpris qu’il se fasse huer. Peut-être que quelques fans le feront parce qu’il est parti et que c’est comme ça que marche la NBA. Mais je pense qu’il y aura plus d’applaudissements. » Grant Williams.

Kemba Walker est lui aussi persuadé que les supporters ne vont pas le chahuter.

« Ça va bien se passer, il n’y aura pas de huées. J’ai entendu ce qu’il s’est passé avec le retour de Gordon Hayward à Utah (qui lui s’était fait huer), mais il ne peut pas y avoir de sifflets. Pas moyen. Je n’ai rien fait pour mériter ça, je pense qu’il ne va y avoir que de l’amour. Mais qui sait ? On verra bien. » Kemba Walker.

Walker tourne à 26 points, 5,7 rebonds et 3,7 passes décisives par match depuis son arrivée à Boston.

Via NBC Sports.

Leave a Reply