Gordon Hayward : « J’ai tout de suite su que ce n’était pas normal »

Gordon Hayward : « J’ai tout de suite su que ce n’était pas normal »

Deux ans après sa grosse blessure à la cheville, Gordon Hayward s’est à nouveau fait mal cette semaine. L’ailier des Celtics est rentré dans LaMarcus Aldridge samedi dernier, et il a tout de suite su que quelque chose n’allait pas.

« On pense toujours au pire cas possible. Pendant l’action, je ne sais pas exactement ce qu’il s’est passé. Mais je l’ai entendu et senti. J’ai tout de suite su que ce n’était pas normal. C’est pour ça que je l’ai signalé, j’ai demandé à ce qu’on regarde ce que j’avais. » Gordon Hayward.

Une bonne intuition, puisqu’il souffre d’une fracture de la main gauche, ce qui a nécessité une opération et il ne pourra pas rejouer avant six semaines. Une nouvelle qu’il a pris avec soulagement, alors qu’il s’attendait à devoir être absent plus longtemps.

« C’est dur de savoir combien de temps on ne pourra pas jouer. Avec la radio, on pouvait clairement voir que c’était cassé. Aujourd’hui, on ne sait pas trop ce que ça veut dire au niveau de la durée d’absence. Ça dépend d’où c’est cassé. Je suis heureux d’avoir eu des nouvelles relativement bonnes, et je ne devrais pas être absent si longtemps. Ils ont mis une plaque et une vis dans ma main, c’est censé la rendre plus solide et lui permettre guérir plus vite. On va prendre ça au jour le jour. Une fois que l’os est réparé, c’est une question de tolérance et comment mon corps peut gérer l’inflammation. Je regarde juste le plan qu’on a mis en place avec les médecins et je fais ce qui est marqué. J’espère être de retour assez tôt.  » Gordon Hayward.

Ce coup d’arrêt est d’autant plus frustrant pour Hayward, que le joueur de 29 ans revenait très bien après sa blessure qui l’a empêché de jouer toute une saison il y a deux ans, et qui a miné sa saison dernière. Depuis le début de l’exercice à 18,9 points (56% aux tirs et 43% à trois points), 7,1 rebonds et 4,1 passes décisives.

« C’est évidemment frustrant. C’est nul de regarder ses coéquipiers jouer et ne de pas pouvoir aller sur le terrain, surtout avec notre début de saison. Je pense par contre que cette fois je vais pouvoir continuer à courir, maintenant ma condition physique et j’en suis heureux. Pareil, je vais pouvoir rester avec l’équipe et rester impliqué, ce qui est cool. »Gordon Hayward.

Via ESPN.

Leave a Reply