Avec un Brandon Ingram intenable dans le money time, les Pelicans poursuivent leur série

Avec un Brandon Ingram intenable dans le money time, les Pelicans poursuivent leur série

3ème victoire de suite pour les New Orleans Pelicans, qui s’imposent chez une des équipes surprises de ce début de saison à l’Ouest : les Suns. Ils l’emportent sur le score de 124-121 et portent ainsi leur bilan à 6-9 alors que les Suns sont désormais à 7-7.

Brandon Ingram est le grand artisan de ce succès, excellent en dernier quart avec 15 points dont 7 de suite dans le money time, alors qu’il avait démarré la rencontre avec un 1/7 aux tirs en 1ère mi-temps. Il signe 28 points à 9/19 dont 3/6 à 3-pts, 8 rebonds, 5 passes et 2 contres, parfaitement épaulé par le trio JJ Redick (26 points à 10/14 dont 5/8 à 3-pts), Jrue Holiday (23 points à 10/19 et 9 passes) et E’Twaun Moore (19 points à 8/12). Les Pelicans shootent à 53.4% dont un excellent 16/35 de loin. A noter que Lonzo Ball était de retour et compile 8 points à 3/9 et 5 passes en 19 minutes. En face les Suns sont moins en réussite avec 46.5% et 25 points à 7/17 de Kelly Oubre Jr. et 19 points à 7/14, 7 passes et 6 ballons perdus de Devin Booker. Elie Okobo sort un bon match avec 11 points à 4/8 dont 2/3 à 3-pts et 7 passes pour un plus/minus de +16.

Les Pelicans ont mené la majeure partie de la rencontre, mais sans jamais faire de véritable break puisque leur plus gros écart du match c’est un +12 en premier quart. Phoenix est passé brièvement en tête grâce à une bonne fin de mi-temps, mais New Orleans a repris rapidement les commandes à la faveur d’une bonne entame de 3ème acte avec un 19-6 grâce à Holiday, Redick et Ingram.L’écart est repassé à 8 points, mais Phoenix a de nouveau fait l’accordéon pour revenir à un point grâce à son second 5 à l’entame du dernier acte. D’entrée les hommes d’Alvin Gentry ont fait un run dans le sillage des 3-pts d’Ingram et Nicolo Melli pour un 8-0. New Olreans s’est accroché, mais Phoenix est revenu petit à petit et sur un shoot de Tyler Johnson à 2’22 du buzzer l’écart n’était plus que de 2 points. Moment choisi par Brandon Ingram pour passer un 7-0 à lui tout seul et permettre aux siens de tenir jusqu’au buzzer.

Leave a Reply