Glenn Robinson III convainc; Green : « Ce qu’il apporte à une équipe ça correspond parfaitement à ce que nous faisons »

Glenn Robinson III convainc; Green : « Ce qu’il apporte à une équipe ça correspond parfaitement à ce que nous faisons »

Les Golden State Warriors ont déjà tiré un trait sur leurs objectifs de la saison et désormais place au développement des jeunes pour les années à venir. Il y a peu de satisfactions en ce début de saison, mais deux sortent du lot : le rookie Eric Paschall, excellent, mais aussi l’ailier Glenn Robinson III. La carrière de ce dernier n’a pas encore décollé, mais il espère bien que ce sera le cas à Golden State.

Cette nuit il a particulièrement brillé en scorant 20 points à 8/12 dont 2/4 à 3-pts et surtout il a réussi ce dunk, qui a finalement été le panier de la victoire face aux Bulls.

« J’ai cru voir Dre voler dans les airs. Mais c’était G. Un peu de nostalgie. » Draymond Green

« J’ai vu Andre faire ça un million de fois. » Robinson

Dre c’est bien sûr Andre Iguodala, qui a souvent été à la réception des passes de Draymond Green dans ces situations. Justement c’est dans l’idée de tenter de remplacer Iguodala que Robinson a débarqué aux Warriors pour un peu combler cet immense vide laissé. Pas simple, mais pour ça l’ex-Pacer a regardé énormément de vidéos du MVP des finales 2015, capable de défendre le meilleur extérieur adverse, de planter des shoots décisifs lorsque c’était nécessaire, de slasher comme peu, de créer, et d’être là où il faut au bon moment.

« Il était excellent pour aller conclure sur des dunks. » Robinson

Robinson n’a pas la capacité de création d’Iguodala, mais il reste un shooteur correct et un bon slasher, ce qui est un bon début. Il faut aussi être performant de l’autre côté du terrain pour prétendre au titre de remplaçant d’Iguodala, un expert en défense.

« Il m’a dit avant la saison : ‘Dray, les gens ne pensent pas que je peux défendre. Je veux défendre sur le meilleur joueur toute la saison.’ J’aime ça. C’est ce qu’il fait. » Draymond Green

C’est en effet le boulot qui lui est assigné et cette saison il a défendu quelques-uns des meilleurs joueurs de la ligue puisqu’il a la confiance totale de Steve Kerr, qui veut voir s’il peut être un joueur sur qui s’appuyer à l’avenir et l’a titularisé lors de tous les matchs. Même si le résultat n’est pas extraordinaire, il montre qu’il est pour le moment un défenseur solide, qui a le potentiel pour devenir très bon. En moyenne, son adversaire direct shoote à 46.4%, soit 2.1% de moins que la moyenne NBA.

Cette nuit il s’est retrouvé dans une situation décisive face à Zach LaVine, qui a à tout prix voulu le jouer en un-contre-un et le Warrior s’en est pas trop mal sorti en contestant pas trop mal le shoot

Il y a encore énormément de boulot, mais avec 11.8 points à 45.9% dont 39% à 3-pts, 4.6 rebonds et 1.8 passe par match, le fils du Big Dog marque des points pour la saison prochaine afin de s’installer dans la rotation.

« Je le pense. Évidemment nous sommes décimés par les blessures, mais ce qu’il apporte à une équipe, même quand nous sommes au complet, ça correspond parfaitement à ce que nous faisons. C’est son état d’esprit et il fait du super boulot pour faire valoir ses arguments. » Green

Via The Athletic

Leave a Reply